Prologue - Toyota s'offre 1000 tours et joue avec les privés

Toyota a limé le bitume tout au long des trente heures du Prologue au Castellet, tout en jouant avec le chronomètre et avec le rythme des LMP1 privés.

B.D., Circuit Paul Ricard - Le Prologue du WEC s'est achevé ce samedi après-midi sur le Circuit Paul Ricard, après une simulation de trente heures. Durant la nuit, seules quelques autos ont poursuivi ce programme très chargé, en LMP1 et en GTE Pro, tandis que les autres ont fait une pause avant de reprendre tôt ce matin.

Les conditions sont restées bonnes sur Le Castellet, même si les nuages ont fait leur apparition et que le vent s'est renforcé. Pendant la nuit, Toyota a fait tourner uniquement sa TS050 Hybrid dotée du kit aérodynamique type Le Mans, avec pas moins de 400 tours au compteur, accumulés pendant une douzaine d'heures.

Le chrono établi vendredi après-midi n'a pas évolué, le meilleur temps étant toujours celui fixé par Mike Conway en 1'32"662. En revanche, l'écart s'est légèrement réduit avec les LMP1 privés, notamment suite à l'effort produit par Vitaly Petrov en fin de nuit, rapprochant la première BR1 de SMP à 4"3 du haut de la feuille des temps.

Toyota aurait "appâté" les P1 privés

Vendredi, cet écart constaté entre les Toyota officielles et les indépendants du LMP1 avait des allures de pilule douce-amère, mais il pourrait ne pas être totalement révélateur. En effet, le constructeur japonais a indiqué n'avoir pas respecté les limites d'énergie fixées au nom de l'équivalence de technologie (EoT), alors qu'il faudra impérativement s'y conformer en compétition. Une stratégie appliquée au nom du développement, mais chez la concurrence, on estime qu'il s'agissait également d'une tactique pour mieux connaître le rythme des P1 privés.

Dans les rangs de SMP Racing, l'ancien pilote Toyota Stéphane Sarrazin n'en doute pas un instant. "Ils voulaient nous appâter et nous choquer, de manière à nous forcer à accélérer", explique le Français à Motorsport.com. "Je connais bien l'équipe. Je peux vous dire que Pascal [Vasselon, directeur technique] aime jouer à ces petits jeux."

On retiendra quoi qu'il en soit les 1001 tours couverts par les deux Toyota ce week-end. La toute nouvelle Rebellion R13 conçue par ORECA a quant à elle confirmé les promesses entrevues dès la veille, avec 262 tours au compteur et le quatrième chrono, à 4"9 de celui de Conway.

Derrière la deuxième SMP Racing, on retrouve la ByKolles qui a amélioré son chrono en 1'37"795 aux mains de Tom Dillmann au petit matin. Suivent les deux Ginetta de Manor, qui encadrent la troisième BR1, confiée à DragonSpeed.

À noter que la séance s'est terminée une petite minute avant la fin, en raison d'un drapeau rouge déployé suite à l'immobilisation en piste de la DragonSpeed LMP1 alors pilotée par Ben Hanley.

Écarts infimes en LMP2

DragonSpeed est d'ailleurs à la fête en LMP2, puisque le chrono de Pastor Maldonado est resté invaincu. Alpine est venu se hisser au deuxième rang, juste devant TDS Racing. Ces trois équipes pourraient bien être les grandes animatrices de la catégorie, mais la concurrence est forte avec les sept autos qui se tiennent en 1"2.

Dans les rangs du GTE, on a énormément roulé chez Porsche et BMW, avec pas moins de 682 tours à mettre au crédit de la nouvelle M8 du constructeur bavarois. Au niveau des chronos, c'est toutefois la marque de Stuttgart qui truste les deux premières places, devant les deux Ford GT.

Du côté du GTE Am, le Dempsey-Proton Racing termine en tête avec sa 911 RSR.

 Prologue 2018

  Cat. Équipe Voiture Chrono
1 LMP1  Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid 1:32.662
2 LMP1  Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid 1:34.655
3 LMP1  SMP Racing BR1 - AER 1:37.034
4 LMP1  Rebellion Racing Rebellion R13 - Gibson 1:37.044
5 LMP1  SMP Racing BR1 - AER 1:37.574
6 LMP1  ByKolles Racing ENSO CLM PA/01 - Nismo 1:37.795
7 LMP1  CEFC TRSM Racing Ginetta G60-LT-P1 - Mecachrome 1:38.156
8 LMP1  DragonSpeed BR1 - Gibson 1:38.264
9 LMP1  CEFC TRSM Racing Ginetta G60-LT-P1 - Mecachrome 1:39.925
10 LMP2  DragonSpeed ORECA 07 - Gibson 1:40.771
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , 24 heures du Mans
Événement Prologue
Circuit Circuit Paul Ricard
Type d'article Résumé d'essais
Tags castellet, endurance, gte, lmp1, lmp2, paul ricard