WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
EL1 dans
13 jours
C
Shanghai
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
48 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
82 jours

Sébastien Buemi : "Le nouveau règlement ? Peu importe, tant qu'il y a de la compétition !"

partages
commentaires
Sébastien Buemi : "Le nouveau règlement ? Peu importe, tant qu'il y a de la compétition !"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
25 août 2019 à 09:38

Le pilote suisse, fer de lance de l'équipe Toyota en WEC, espère surtout de la bagarre en piste, quelles que soient les évolutions du nouveau règlement pour la saison 2019/2021.

Depuis les retraits successifs de Audi, puis de Porsche ces dernières saisons, Toyota est demeuré esseulé en Championnat du monde d'Endurance WEC au niveau des équipes d'usine du LMP1. Si divers ajustements de la réglementation ont eu pour but de resserrer l'écart entre les TS050 HYBRID et les LMP1 privées, les prototypes Rebellion en tête, jamais les voitures japonaises n'ont été inquiétées pour la victoire, hormis il y a un an à Silverstone où les deux machines nippones avaient été disqualifiées pour vice réglementaire.

Lire aussi:

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Brendon Hartley, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Brendon Hartley, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

Photo de: Toyota Racing

Alors que le WEC amorce sa transition vers un tout nouveau chapitre de son existence, et la prochaine arrivée de la réglementation "hypercars" à l'horizon 2020, le règlement se durcit encore un peu plus à l'encontre des Toyota. Parmi les mesures visant à freiner la suprématie de ces dernières, l'EoT (Equilibre des Technologies) imposera un poids plus élevé aux Toyota, une capacité de réservoir revue, ou encore des temps de ravitaillement rallongés pour les LMP1 hybrides.

Pour Sébastien Buemi, ces nouvelles mesures auront, plus que jamais, des répercussions sur les performances des LMP1. "C'est un peu une saison de transition, encore", a confié le pilote Suisse à Motorsport.com. "C'était déjà le cas l'année passée, on savait que ça allait être un peu longuet. Là, on a vu lors du Prologue, le nouveau règlement nous fait ralentir beaucoup. Cette fois, c'est clair que cela va permettre aux autres d'être plus rapides que nous, c'est clair et net."

"Avant, le règlement essayait de réguler les performances en jouant sur la taille des réservoirs, le poids. Malheureusement, au bout d'un moment, on ne pouvait pas faire plus. Il fallait introduire quelque chose pour nous ralentir, et ces nouvelles règles vont nous faire beaucoup ralentir, ça peut nous faire perdre deux secondes sur un tour."

Là, je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous sur un tour. Est-ce que cela suffira pour qu'ils gagnent, je ne sais pas.

Sébastien Buemi.

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

Photo de: Paul Foster

"Après, sur des courses de quatre, six ou huit heures, la vitesse est importante mais cela ne fait pas tout", continue le Vaudois. "Il faut la bonne stratégie, ne pas connaître des ennuis de fiabilité. L'une des forces de Toyota c'est qu'on a la même voiture depuis très longtemps, en règle générale on a pas beaucoup de problèmes, ça roule. L'an passé, les autres équipes ont rencontré des problèmes mécaniques qui leur faisait perdre cinq tours."

"Là, je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous. Est-ce que cela suffira pour qu'ils gagnent, je ne sais pas."

Pour autant, Buemi accepte ces nouvelles mesures qui ouvre un nouveau challenge pour lui et son équipe. "Le nouveau règlement… en tant que pur pilote, je m'en fiche un peu", conclut-il. "Ce que je veux c'est de la compétition. Idéalement, avec les voitures les plus rapides possibles".

"Ce qui fait un beau championnat, ce n'est pas que les voitures soient au niveau des F1, mais qu'il y ait de la compétition, c'est ce que les gens aiment. Que la voiture fasse 3'25, 3'15, 3'18 ou 3'30, je m'en fiche, je veux qu'il y ait des bagarres, avec un peu de développement sur les voitures."

 
Article suivant
Pastor Maldonado quitte l'équipe JOTA en WEC

Article précédent

Pastor Maldonado quitte l'équipe JOTA en WEC

Article suivant

Chronique de Sébastien Buemi - "Je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous".

Chronique de Sébastien Buemi - "Je vois des équipes comme Rebellion être plus rapides que nous".
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Auteur Emmanuel Rolland