WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
29 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
127 jours

Senna - "Pour le moment, Le Mans est mon ennemi"

partages
commentaires
Senna - "Pour le moment, Le Mans est mon ennemi"
Par :
25 mars 2016 à 18:51

B.D., Le Castellet - Bruno Senna fait cette année son retour en FIA WEC, au sein de l'équipe RGR Sport by Morand. Motorsport.com l'a rencontré lors du Prologue, au cours de la première journée des essais. Entretien.

Bruno, que pouvez-vous nous dire sur la façon dont est né ce projet avec Ricardo Gonzalez et Benoît Morand ?

Pour moi c’était immédiatement une bonne idée. J’ai vu Ricardo, j’ai vu ses résultats, c’est un très bon pilote. Pour moi, le projet était bon pour nous rassembler. Nous en avons discuté, nous avons parlé à Filipe [Albuquerque] et à quelques autres gars. Je crois qu’ils m’ont donné l’envie d’en être. Évidemment, nous avons discuté du potentiel de la catégorie LMP2, car c’est une grosse catégorie. 

À quel point êtes-vous heureux de faire votre retour en Endurance ? 

Je suis vraiment excité de revenir en WEC. C’est un championnat solide, de plus en plus fort, et en LMP, comme en GT, il y a une véritable bagarre. Il y a beaucoup de bagarres en piste, avec différentes voitures et de nombreux pilotes. Il y a une chance de gagner à chaque fois que l’on est en piste. Ce type de course est fantastique. 

Quelles sont vos sensations à bord de la Ligier JS P2 ?

Pour moi, c’est un sentiment de nostalgie car j’ai piloté des voitures avec beaucoup d’appui en 2012, et en GT puis en Formule E c’était différent. C’est fantastique, il y a de l’adhérence, on peut attaquer dans les virages et c’est un sentiment génial. C’est vraiment super pour piloter. Les gars dans cette équipe connaissent beaucoup de choses et travaillent très dur pour améliorer les performances sur l’aspect technique de la voiture. Nous continuons d’apprendre encore et encore. 

Bruno Senna, Mahindra Racing

Sur quoi se concentre le travail de l’équipe lors de ces deux journées d’essais ?

Nous avons des nouveaux pneus Dunlop cette année, et il y a énormément à apprendre avec ces pneus. Il faut aussi faire des essais pour comprendre la voiture et les effets de certains réglages ; l’équilibre de la voiture est proche de ce qu’il doit être, mais il y a d’autres domaines dans lesquels nous pouvons faire des progrès. Nous testons énormément de choses pour nous constituer une bonne liste de connaissances sur la voiture. 

Le niveau est très relevé en LMP2 cette année, quels sont vos objectifs ? 

Nous avons commencé avec l’objectif de gagner des courses, Le Mans et le championnat. Le travail est devenu de plus en plus difficile, et maintenant c’est vraiment dur, il y a tellement de voitures qui ont une bonne chance de gagner, des pilotes incroyables, alors ce sera difficile mais nous croyons en cette équipe et je crois que nous devrions être capables de nous battre pour le top 3 et, je l’espère, faire quelques excellentes courses, notamment Le Mans. Il y a de nombreux pilotes excellents, avec des voitures similaires. L’ORECA fonctionne aussi très bien. Ce devrait être un grand défi. 

Il faut attaquer de bout en bout, c'est de la pure action, quelque chose de fantastique.

Bruno Senna

Quel regard portez-vous sur l’évolution du championnat WEC au cours des dernières années ?

J’étais là en 2013, j'ai fait une partie de la saison 2014, et le championnat a tellement grandi ces dernières années. Le LMP1 est plus populaire que jamais ; les courses sont à chaque fois meilleures en GTE, avec beaucoup de voitures, beaucoup de constructeurs ; le LMP2 est toujours fort et rapide. Lors des courses de 6 heures, il faut attaquer de bout en bout, c’est de l'action pure, quelque chose de fantastique. C’est une partie de plaisir pour les gens qui adorent la course automobile. 

#43 RGR Sport by Morand Ligier JSP2 - Nissan : Ricardo Gonzalez, Filipe Albuquerque, Bruno Senna

Avez-vous dans un coin de la tête l’idée de retrouver le volant d’une LMP1 à l’avenir ?

Je ne sais pas. Je crois qu’il faut voir les opportunités qui se présenteront. En fin de compte, je cours pour gagner et c’est très difficile de faire le bon choix si une chance se présente. Nous verrons si une opportunité se présente, mais aujourd’hui on est en piste avec une voiture puissante, avec laquelle on peut attaquer en virage. C’est vrai que l’accélération des LMP1 est impressionnante en sortie de virage, elles disparaissent devant nous ! 

Quelles sont vos attentes pour les prochaines 24 Heures du Mans ?

J’ai eu deux occasions manquées de monter sur le podium. Pour le moment, Le Mans est mon ennemi mais je veux en faire mon meilleur ami. Si nous pouvons être sur le podium, je serai très heureux, mais il faudra d’abord terminer et casser cette mauvaise série cette année avec un podium.

Article suivant
Prologue - Porsche confirme, Audi prend du retard

Article précédent

Prologue - Porsche confirme, Audi prend du retard

Article suivant

Prologue - Porsche à 2 dixièmes de la référence 2015

Prologue - Porsche à 2 dixièmes de la référence 2015
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Prologue
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Bruno Senna
Équipes RGR Sport
Auteur Basile Davoine