L'épreuve de Shanghai stoppée par la pluie

Drapeau rouge à Shanghai, où les conditions météorologiques très difficiles perturbent la cinquième manche du FIA WEC.

L'épreuve de Shanghai stoppée par la pluie

Sous une pluie battante, et alors que le départ avait été donné derrière la voiture de sécurité à 11 heures (4 heures en France), les 6 Heures de Shanghai ont été interrompues par un drapeau rouge après seulement six tours. 

Malgré le faible rythme derrière la Safety Car, plusieurs pilotes sont partis à la faute et ont peiné à se maintenir en piste. Au volant de la Rebellion #3, Thomas Laurent a perdu le contrôle lors du cinquième tour, à la sortie du virage 6. Le Français a heurté le rail avant de rentrer au stand avec une R13 endommagée.    

Lire aussi:

La direction de course ne souhaitant prendre aucun risque pour la sécurité des pilotes, elle a évalué les conditions de piste au fil des minutes avant de prendre une décision sur la suite à donner à l'épreuve. 

"C'était impossible, y compris derrière la voiture de sécurité", a expliqué le directeur général du WEC, Gérard Neveu. "Pour des raisons de sécurité, les pilotes ne peuvent pas continuer, il y a énormément d'aquaplaning. Les prévisions météo ne sont pas bonnes pour la prochaine heure. C'est la seule décision à prendre pour la sécurité de tout le monde. C'est la météo qui va décider pour nous de ce qui va se passer."

 

La course a repris sous voiture de sécurité à 12h10 (5h10 en France), avant que la meute ne soit lâchée. Sous drapeau vert, Sébastien Buemi a notamment permis à la Toyota #8 de prendre la tête suite à une erreur de José María López sur la #7. Mais après quelques tours, les sorties de piste se sont multipliées et ont poussé la direction de course à déployer à nouveau la Safety Car. 

La pluie redoublant d'intensité, le drapeau rouge a été brandi une deuxième fois. Toutes les autos sont désormais en position d'attente dans la ligne droite principale, tandis que les pilotes ont la possibilité d'aller se mettre à l'abri. 

 

Dans l'état actuel des choses, la moitié des points serait attribuée au championnat, puisque au moins deux tours ont été parcourus sous drapeau vert.  

 

partages
commentaires
Alonso : "Les privés sont bien plus rapides que nous"
Article précédent

Alonso : "Les privés sont bien plus rapides que nous"

Article suivant

Course et final dantesques à Shanghai, la Toyota #7 l'emporte !

Course et final dantesques à Shanghai, la Toyota #7 l'emporte !
Charger les commentaires