Silverstone, H+2 - Duel au sommet entre Porsche et Audi

partages
commentaires
Silverstone, H+2 - Duel au sommet entre Porsche et Audi
Par : Basile Davoine
12 avr. 2015 à 13:04

#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#2 Toyota Racing Toyota TS040-Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#2 Toyota Racing Toyota TS040-Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

Lutte au sommet sur le circuit de Silverstone ! La première manche du WEC a débuté tambour battant dans la catégorie LMP1, avec des premiers tours endiablés. Parties en tête, les deux Porsche ont conservé l'avantage pendant que les passes d'armes ont été nombreuses et parfois hardies entre les deux Audi et les deux Toyota, y compris entre les pilotes de la marque d'Ingolstadt.

Le premier incident notable est survenu après 40 minutes de course, lorsque l'Alpine de Paul-Loup Chatin est sortie violemment après avoir perdu une roue. Le pilote de la LMP2 est sorti lui-même de son proto mais il a fallu neutraliser la course, envoyant aux stands les six protagonistes de tête pour en profiter.

Les deux Porsche ont alors augmenté l'écart, jusqu'à ce que le leader Mark Webber ne soit contraint de rentrer dans son box après 1h30 de course. L'Australien et ses coéquipiers Timo Bernhard et Brendon Hartley sont contraints à l'abandon suite à un bris de boite de vitesse. Pendant ce temps, Benoit Tréluyer a produit un effort insensé au volant de son Audi R18, revenant dans les échappements de l'unique Porsche de tête de Marc Lieb, non sans avoir donné quelques sueurs froides au Docteur Ullrich en allant jouer hors-piste avec la voiture sœur de la marque aux anneaux.

Les deux pilotes ont cédé leurs baquets à Neel Jani sur la n°17 et Marcel Fässler sur la n°7. Les deux Suisses sont au coude à coude en tête, pendant que les Toyota font leur course en misant sur la durée. Le duel est de toute beauté avec plusieurs passes d'armes.

La catégorie LMP2 reste dominée par les deux Ligier du G-Drive Racing, tandis que Porsche et Ferrari bataillent dur face à Aston Martin en GT.

 CatEquipeTrs
1 2 LM P1 Toyota Racing 64
2 18 LM P1 Porsche Team 64
3 7 LM P1 Audi Sport Team Joest 64
4 1 LM P1 Toyota Racing 64
5 8 LM P1 Audi Sport Team Joest 63
6 26 LM P2 G-Drive Racing 60
7 28 LM P2 G-Drive Racing 59
8 30 LM P2 Extreme Speed Motorsports 59
9 42 LM P2 Strakka Racing 57
10 92 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 55
11 51 LM GTE Pro AF Corse 55
12 95 LM GTE Pro Aston Martin Racing 55
13 91 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 55
14 99 LM GTE Pro Aston Martin Racing V8 55
15 97 LM GTE Pro Aston Martin Racing 55
16 71 LM GTE Pro AF Corse 55
17 88 LM GTE Am Abu Dhabi-Proton Racing 54
18 83 LM GTE Am AF Corse 54
19 72 LM GTE Am SMP Racing 54
20 98 LM GTE Am Aston Martin Racing 54
21 50 LM GTE Am Larbre Competition 53
22 96 LM GTE Am Aston Martin Racing 53
23 47 LM P2 KCMG 53
24 77 LM GTE Am Dempsey Racing - Proton 53
25 35 LM P2 Oak Racing 48
26 31 LM P2 Extreme Speed Motorsports 45
27 17 LM P1 Porsche Team 44
28 4 LM P1 Team Bykolles 37
29 36 LM P2 Signatech Alpine 20

 

Prochain article WEC

Next article

Ce qu'aurait dû être l'Audi R18 2017

Ce qu'aurait dû être l'Audi R18 2017
Charger les commentaires