WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
C
Bahrain
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
04 Heures
:
45 Minutes
:
19 Secondes

SMP Racing quitte le WEC et le LMP1

partages
commentaires
SMP Racing quitte le WEC et le LMP1
Par :
8 juil. 2019 à 09:20

SMP Racing a décidé de claquer la porte du Championnat du monde d'Endurance, moins d'un mois après son podium aux 24 Heures du Mans.

SMP Racing a pris la décision de quitter le FIA WEC et ne participera pas à la saison 2019-2020 dans la catégorie LMP1. L'équipe russe figurait pourtant sur la liste provisoire des engagés pour la prochaine saison, dévoilée le mois dernier en marge des 24 Heures du Mans. Mais à deux semaines du Prologue organisé à Barcelone, et moins de deux mois de la première manche à Silverstone, la décision est tombée : on ne reverra pas le prototype BR1.

Lire aussi:

Tout au long de la Super Saison 2018-2019, SMP Racing a travaillé sur le développement de la BR1 à moteur AER, enregistrant des progrès significatifs jusqu'à prendre l'ascendant sur Rebellion au Mans. Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov et Stoffel Vandoorne avaient décroché la troisième place de la classique mancelle derrière les deux TS050 Hybrid. Néanmoins, SMP avait plusieurs fois fait part de son mécontentement sur la question de l'EoT, système utilisé pour équilibrer les technologies entre prototypes hybrides et non hybrides, dans le but de ne pas créer un écart trop important entre Toyota et les équipes privées. Alors que la réglementation Hypercar succédera au LMP1 pour 2020-2021, la structure russe décide donc d'en rester là.

"Notre objectif n'a toujours été que la victoire, et nous pensons avoir réussi à décrocher cette victoire en obtenant le meilleur résultat possible compte tenu des circonstances", estime Boris Rotenberg, fondateur de SMP Racing. "Après la dernière course au Mans, nous avons décidé que SMP Racing allait quitter le FIA WEC. Notre équipe ne courra pas lors de la saison 2019-2020."

"Pour nous, ce fut une saison difficile. Nous avons énormément travaillé sur notre prototype BR1. Nous avons ainsi pu montrer à tout le monde qu'une équipe russe, des pilotes russes et une voiture russe étaient capables de signer le meilleur résultat possible dans l'un des Championnats du monde les plus difficiles, et dans une course aussi prestigieuse que les 24 Heures du Mans. C'est un succès mérité pour tout ceux qui ont participé à cet ambitieux projet : les pilotes, SMP Racing, ART GP, BR Engineering et Dallara."

SMP Racing avait confié l'exploitation technique de ses prototypes à l'équipe française ART Grand Prix, qui faisait ses débuts en Endurance. Au Mans, la seconde voiture était partagée par Stéphane Sarrazin, Sergey Sirotkin et Egor Orudzhev.

Ce départ est un coup dur pour le championnat, qui voit le plateau LMP1 se réduire à six autos : deux Toyota d'usine, deux Rebellion et deux Ginetta sous la bannière Team LNT.

Article suivant
Photos - Porsche a présenté sa nouvelle 911 RSR pour le WEC

Article précédent

Photos - Porsche a présenté sa nouvelle 911 RSR pour le WEC

Article suivant

United Autosports passe chez Oreca pour le WEC

United Autosports passe chez Oreca pour le WEC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Équipes SMP Racing
Auteur Basile Davoine