Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive
Prime
WEC Contenu spécial

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Par :

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

Une simple feuille A4. C'est sur quoi tenait l'accord initial entre Aston Martin et Prodrive en 2004. Cela ne semblait pas être l'étoffe d'un partenariat réussi et durable, mais c'est ce qu'il a été. Six victoires dans sa catégorie aux 24 heures du Mans et neuf titres de Champions du monde d'endurance : voilà le palmarès de l'écurie, sans compter les 323 Aston Martin de compétition construites au cours des 17 dernières années. "Ce contrat a été rédigé sur une seule feuille de papier entre moi-même et Ulrich Bez [PDG d'Aston à l'époque]", se souvient David Richards, fondateur de Prodrive."'Nous ferons ceci et vous ferez cela'. Ce n'était rien de plus que cela. C'est comme ça que tout a démarré."

Bien que le projet paraisse simple aux premiers abords, le retour d'Aston Martin dans en sport automobile a été une affaire de longue haleine. Il s'agissait d'une première depuis sa seule saison avec l'AMR1 du Groupe C, dans le Championnat du monde des prototypes en 1989. La société a plus d'une fois proclamé son désir de retrouver la compétition dans les années 1990, et Prodrive a tenu à diriger le projet. Elle a même construit un concept de DB7 GT de course, qui a été testé par Andy Wallace et Stirling Moss en personne, au milieu des années 1990, dans le but de redorer l'image de la marque.

partages
commentaires

Related video

Le WEC ne reviendra pas à 8 courses en 2022

Le FIA WEC ne reviendra pas à un calendrier classique de huit courses l'année prochaine, alors que les conséquences de la pandémie de COVID-19 se font toujours sentir.

WEC
18 juin 2021

Glickenhaus révèle les pilotes de ses deux Hypercars à Monza

Glickenhaus Racing a annoncé ses équipages pour la manche de Monza du WEC, la première lors de laquelle la structure alignera deux voitures.

WEC
17 juin 2021

Le WEC accueillera à nouveau du public à Monza

Les spectateurs seront autorisés à assister au Championnat du monde d'Endurance, lors des 6 Heures de Monza, pour la première fois depuis près d'un an et demi.

WEC
16 juin 2021

Peugeot présentera son Hypercar début juillet

Le mois prochain marquera une nouvelle étape majeure dans l'optique du grand retour de Peugeot en Endurance.

WEC
14 juin 2021

Toyota explique ses consignes à Portimão

À l'issue de son doublé signé à Portimão dimanche, Toyota a révélé avoir modifié ses règles internes, permettant à ses deux équipages de lutter pour la victoire jusqu'au drapeau à damier.

WEC
14 juin 2021

Ni problème ni erreur : la "copie parfaite" d'Alpine

Les 8 Heures de Portimão ont permis à Alpine de poursuivre la prise en main rapide de son châssis LMP1, qui a fait preuve d'une fiabilité et d'une régularité précieuses à deux mois des 24 Heures du Mans.

WEC
14 juin 2021

Toyota remporte les 8H de Portimão pour sa 100e en Endurance

La centième course de Toyota en Championnat du monde se conclut par un doublé : la GR010 #8 pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley triomphe aux 8 Heures de Portimão devant la #7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López.

WEC
13 juin 2021

Alpine prend la pole devant les deux Toyota à Portimão

Matthieu Vaxivière tient tête aux deux Toyota GR010 dans les qualifications des 8 Heures de Portimão et permet à Alpine de s'offrir sa première pole position en Hypercar.

WEC
12 juin 2021
Toyota souhaite un nouveau ralentissement des LMP2

Article précédent

Toyota souhaite un nouveau ralentissement des LMP2

Article suivant

Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !

Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !
Charger les commentaires