Sophia Flörsch courtisée par plusieurs équipes en LMP2

Sophia Flörsch est en discussion avec plusieurs équipes de LMP2 en FIA WEC pour la saison 2022.

Sophia Flörsch courtisée par plusieurs équipes en LMP2

Après une année d'apprentissage en ELMS avec Richard Mille Racing en 2020, Sophia Flörsch est restée au sein de la même structure cette année, mais cette fois-ci en WEC, dans un équipage 100% féminin inchangé. Avec ses coéquipières Tatiana Calderón et Beitske Visser, elles ont accroché une sixième place comme meilleur résultat et terminé à la septième position du championnat.

Avant le double rendez-vous de Bahreïn qui a conclu la saison 2021, la pilote de 21 ans a également fait son retour en ELMS pour la manche de Portimão, où elle a terminé sur le podium avec l'équipe Algarve Pro Racing, aux côtés de Ferdinand Habsburg et Richard Bradley. Le mois dernier sur le circuit de Sakhir, elle a également participé aux essais privés de fin de saison avec l'équipe WRT, signant au passage le meilleur chrono du LMP2.

WRT envisage justement d'étendre son engagement en WEC avec une deuxième Oreca 07 l'année prochaine, et Sophia Flörsch a confirmé l'existence de discussions pour l'obtention d'une place dans cet équipage.

"Vu que le test a été bon, nous discutons avec WRT", a-t-elle confié à Motorsport.com. "Rien n'est encore fait, signé ou décidé. Il y a principalement des discussions en cours, mais évidemment, WRT est vraiment une bonne option et une très bonne opportunité que n'importe quel pilote aimerait saisir. Mais ça ne dépend pas toujours de ce que le pilote veut et pense être le mieux. Ça dépend toujours de nombreuses petites choses qui doivent se mettre en place. De telles décisions, en sport automobile, sont très complexes. J'espère que nous saurons avant Noël ce que je ferai l'année prochaine, et avec quelle équipe."

Au mois de novembre, Sophia Flörsch a également fait des essais avec Prema sur le Paul Ricard, alors que l'équipe italienne prépare son arrivée en LMP2 via son partenariat avec Iron Lynx.

"Bien sûr, je connais Prema de par mon parcours en monoplace, c'est probablement la meilleure équipe en monoplace et même s'ils sont nouveaux en prototype, ils seront à un très bon niveau l'an prochain", admet l'Allemande. "Ils devaient aussi comprendre beaucoup de choses mais au final, il y a eu de très bons tours. C'était vraiment chouette de travailler avec eux, il y a de très bons ingénieurs, très expérimentés, donc ce serait intéressant."

En marge de ces discussions avec d'autres équipes, Sophia Flörsch n'exclut pas non plus la possibilité de rester une troisième saison consécutive au sein du Richard Mille Racing.

"Richard Mille va continuer et ils feront probablement à nouveau le WEC", souligne-t-elle. "Je discute avec deux ou trois équipes et nous devons décider laquelle constitue la meilleure option pour moi à de nombreux égards. Bien sûr, Richard Mille est une très bonne option, j'ai passé les deux dernières années avec eux. Richard Mille et Amanda [Mille] ont été les premiers à me donner l'opportunité de courir dans un championnat à haut niveau et ils sont vraiment motivés à l'idée de faire monter pour la première fois une femme sur le podium au Mans. Le sport automobile a vraiment besoin de plus de gens comme Richard et Amanda Mille. Je suis évidemment toujours en contact avec eux et c'est bien sûr une très bonne option pour l'année prochaine, donc il faudra voir ce que nous déciderons."

Propos recueillis par Rachit Thukral

Lire aussi :

partages
commentaires
La Peugeot 9X8 roulera très bientôt sur une vraie piste
Article précédent

La Peugeot 9X8 roulera très bientôt sur une vraie piste

Article suivant

Ogier au Mans dans une 3e Toyota ? "Une option" pour 2023

Ogier au Mans dans une 3e Toyota ? "Une option" pour 2023
Charger les commentaires