Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Les 50 000 spectateurs autorisés pour les 24 Heures du Mans 2021 en août ne seront pas divisés en plus petits groupes.

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Au lendemain de l'annonce du retour des fans aux 24 Heures du Mans, avec 50 000 personnes attendues en août prochain dans la Sarthe, Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), a précisé qu'il n'y aurait "pas de ségrégation et pas de bulles" mises en place pour diviser les fans.

Il s'agit d'une évolution par rapport au plan initial qui aurait dû être celui de l'édition 2020 en septembre dernier. Il était en effet à l'époque espéré qu'une dizaine de bulles de 5000 personnes soient réparties autour du circuit, mais ce projet avait été abandonné quand le huis-clos a dû être décidé un mois avant l'épreuve.

Lire aussi :

"Il n'y a pas de projet de bulles cette fois, donc nous nous attendons à une foule de 50 000 personnes sans aucune ségrégation", a déclaré Fillon à Motorsport.com. "La seule chose que nous ferons, c'est gérer le flux de spectateurs pour nous assurer de ne pas avoir de grands rassemblements de personnes au même endroit."

Les spectateurs présents cette année seront ainsi libres de circuler dans les zones réservées entre Maison Blanche et le Tertre Rouge. L'ACO réfléchit à l'idée d'ouvrir d'autres zones, notamment au niveau des virages de Mulsanne et d'Indianapolis/Arnage.

Le plan de l'ACO est en ligne avec celui du gouvernement français sur la sortie des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19. Les dernières restrictions, notamment sur la limite de 5000 personnes pour tout rassemblement, doivent en effet être levées le 30 juin.

Ce sera début juillet, d'après Pierre Fillon, que les décisions finales seront prises concernant l'accueil du public. Elles concerneront notamment le nombre de campings qui seront ouverts et leur capacité.

Les spectateurs qui assisteront à la quatrième manche du WEC devront présenter le nouveau pass sanitaire introduit par le gouvernement français cette semaine pour pouvoir entrer sur le circuit. Cela signifie que les participants devront soit être entièrement vaccinés, soit présenter un résultat négatif à un test PCR, soit fournir la preuve qu'ils ont eu le COVID au cours des six derniers mois et sont donc considérés comme immunisés.

partages
commentaires

Related video

BMW va faire son grand retour en prototype !
Article précédent

BMW va faire son grand retour en prototype !

Article suivant

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype
Charger les commentaires