Toyota a le sourire avant un Fuji qui lui réussit

partages
commentaires
Toyota a le sourire avant un Fuji qui lui réussit
Par : Guillaume Nédélec
12 oct. 2016 à 07:33

Ils sont confiants, les pilotes Toyota, avant la manche du Mont Fuji. L'équipe japonaise connaît un regain de forme, en cette fin de saison, et retrouve un circuit qui lui a toujours réussi.

#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Troisième place pour Stéphane Sarrazin, Toyota Racing
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb, #5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson

Toyota revient, petit à petit, dans le rythme des premiers. C'est un fait, certain, qui a été constaté, à Austin. Longtemps, la TS050 de Stéphane Sarrazin-Mike Conway-Kamui Kobayashi a fait partie de la lutte à trois en tête de course à Austin.

Une belle performance pour le prototype japonais qui, jusqu'ici, n'a été dans le coup qu'au Mans, avec la fin que l'on connaît. Certes, Toyota est revenu dans le rythme des Porsche et de Audi, désormais devant, en termes de vitesse pure. Cela est-il suffisant pour se battre régulièrement avec les deux marques allemandes ?

Fuji devrait donner un premier indice. À part l'an dernier, où les TS040 de l'époque n'étaient plus dans le coup, les Toyota ont toujours su s'imposer au Japon depuis 2012.

Franchir un cap

La marque japonaise arrive cependant à domicile avec des ambitions certaines. Celles de la victoire : "Nous avons eu deux bonnes courses en Amérique du Nord, et nous sommes passés près de la victoire, à Austin", analyse Stéphane Sarrazin, actuellement deuxième du championnat avec ses équipiers Mike Conway et Kamui Kobayashi.

Les trois hommes trustent les podiums depuis deux courses. L'objectif est désormais de déloger Porsche de la première marche. "L'objectif pour Fuji est clair. Nous voulons être performants et nous battre à nouveau pour la victoire. Le circuit devrait mieux convenir à notre auto qu'à Austin, aussi je suis optimiste."

Un avis partagé par Mike Conway, son équipier. "Je me sens très bien avant ce week-end. Nous avons fait de gros progrès depuis le Nürburgring, et je pense que Fuji va montrer que nous avons passé un autre cap. J'ai beaucoup aimé être sur le podium lors des deux dernières courses. Je compte en être aussi dimanche." 

Vaincre la malchance

Du côté de l'équipage de la n°5, la première victoire sera de ne rencontrer aucun problème. Du côté de la voiture d'Anthony Davidson-Sébastien Buemi-Kazuki Nakajima, on espère surtout que la malchance va lâcher un peu la TS050.

L'équipage, passé tout près de la victoire aux 24 Heures du Mans, n'a guère été plus heureux lors des dernières courses. "C'est toujours bon de revenir à domicile", explique Sébastien Buemi, pilote de cette fameuse n°5.

Auréolé de sa victoire en Formule E à Hong Kong, le Suisse veut poursuivre sur cette lancée victorieuse : "L'équipe a déjà gagné trois fois ici. Nous avons une belle opportunité de nous battre pour la victoire. Je pense que nous allons pouvoir montrer notre performance, et j'espère que nous aurons plus de chance." 

Anthony Davidson se montre tout aussi d'accord. "J'espère que nous allons avoir un peu plus de chance avec la n°5. Je souhaite vraiment pouvoir monter sur le podium, devant notre équipe."

Briller à domicile

Une course au pied du vénérable Mont Fuji, et qui prend une saveur d'autant plus importante pour les pilotes de la marque nippone. Les systèmes hybrides de la TS050 étant mis au point à quelques kilomètres du circuit du Mont Fuji.

Pour Kamui Kobayashi, ce sera d'ailleurs un baptême du feu, en temps que pilote d'usine Toyota. "Ce sera ma première course au Japon en tant que pilote Toyota en Endurance, explique-t-il. Ce devrait être une superbe expérience. Évidemment, courir à domicile fait que nous visons un excellent résultat."

Son équipier, Kazuki Nakajima, impliqué dans le programme Toyota depuis le début, a plus l'habitude : "C'est toujours sympa de revenir sur notre circuit maison", s'amuse le pilote japonais. "Il y aura beaucoup de fans, et cela donne une ambiance fantastique. Nous allons tout donner sur cette course, et considérant le championnat, nous n'avons rien à perdre. On va rouler le plus fort possible, et donner tout ce que l'on pour revenir sur le podium devant les fans japonais." 

Une ambiance qui ne fait pas peur aux pilotes de la marque japonaise. Anthony Davidson ne cache pas son enthousiasme à l'idée de rouler à Fuji. "Je suis vraiment impatient d'aller à Fuji", prévient-il. "C'est un circuit que j'apprécie, et d'autant plus parce que Toyota roule à domicile. Je suis sur que beaucoup de fans japonais vont venir nous soutenir, comme ils ont l'habitude. Cela nous nous fait sentir les bienvenus, et donne envie de réaliser une très bonne performance. " 

Un public acquis à la cause de Toyota, une TS050 en regain de forme, reste désormais à tout mettre bout à bout pour espérer la première victoire de la saison. À condition, également, de bien gérer la météo.

Article suivant
Des Ford GT en quête de rebond en terres japonaises

Article précédent

Des Ford GT en quête de rebond en terres japonaises

Article suivant

Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux

Porsche doit poursuivre la défense de ses titres mondiaux
Charger les commentaires