Toyota donne la réplique à Porsche à Monza

partages
commentaires
Toyota donne la réplique à Porsche à Monza
Par : Basile Davoine
1 avr. 2017 à 15:07

Après Porsche lors de la première séance, c'est Toyota qui a terminé en tête des essais de l'après-midi à Monza, Mike Conway améliorant au passage la référence de la matinée.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Yuji Kunimoto
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Nicolas Lapierre, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Yuji Kunimoto
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Neel Jani, Porsche Team
#31 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Julien Canal, Bruno Senna
André Lotterer, Porsche Team
Un mécanicien Porsche Team ravitaille la #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Drapeau jaune
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Yuji Kunimoto
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, John Martin
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell
#54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE: Thomas Flohr, Francesco Castellacci, Miguel Molina
#24 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Tor Graves, Roberto Gonzalez, Jonathan Hirschi, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Nick Foster

B.D., Monza - Le ciel tient toujours à Monza, où se poursuit le Prologue du WEC. La deuxième séance du jour, d'une durée de trois heures, a permis aux équipes de poursuivre sur leur lancée de la matinée, dans des conditions toujours sèches et avec une température au-dessus des 20°C. 

Une chose est désormais sûre, aussi bien Porsche que Toyota utilisent ce week-end un kit aéro avec peu d'appui, typé "Le Mans". Dès le début d'après-midi, c'est Toyota qui a dégainé avec un Mike Conway qui n'a pas perdu de temps au volant de la TS050 Hybrid #7. Le Britannique a ainsi amélioré la marque de la matinée dès son premier tour rapide, en 1'31"570, avant de faire encore mieux quelques instants plus tard, portant la référence à 1'31"332. C'est un dixième plus rapide que la dernière référence officielle d'une LMP1 à Monza, la pole position de la Peugeot 908 en 2008 (1'31"470).

Chez Porsche, c'est André Lotterer qui a répondu après une heure de roulage, se hissant longtemps au deuxième rang, mais à huit dixièmes du chrono de Conway. Un Lotterer qui poursuit son intégration au sein de sa nouvelle équipe, alors qu'il est le seul rescapé du défunt programme Audi en LMP1 cette année. 

"Je connais André depuis longtemps et je crois que c'est un atout formidable pour l'équipe", se réjouit son nouveau coéquipier Neel Jani. "Il apporte beaucoup d'expérience de chez Audi. Il amène aussi beaucoup de nouvelles idées et de contribution, car nous savons tous que l'Audi était une très bonne voiture en fin d'année dernière, probablement la meilleure. Il apporte beaucoup, particulièrement en matière de feeling avec la voiture, de maniabilité."

Des efforts qui ne seront pas totalement récompensés pour le pilote allemand. Au final, en toute fin de séance, Toyota s'est hissé aux deux premières places du LMP1, avec un deuxième temps signé par Nakajima dans les dernières secondes. Toyota montre donc les dents, et ne s'en cache plus.

Cette deuxième séance a été neutralisée par un Full Course Yellow dans la première heure, suite au tête-à-queue et à l'immobilisation dans la première chicane de Roberto Gonzalez au volant de la Manor #24. Puis c'est le drapeau rouge qui a été brandi à mi-séance, après la sortie de piste de Kévin Estre sur la Porsche GT #92, immobilisée dans les graviers à la chicane Ascari. Mais les déboires les plus marquants restent ceux qui touchent l'équipe ByKolles. Ni Robert Kubica ni Oliver Webb n'ont pu piloter la CLM P1/01 aujourd'hui, restée clouée dans son box.

Les LMP2 à la pointe de la vitesse

La meilleure LMP2 n'a pas tourné cet après-midi en-dessous de 1'37 au tour, mais les ORECA 07 du plateau WEC impressionnent à l'heure de découvrir ces nouveaux bolides bien plus rapides. La puissance du moteur Gibson est aussi au rendez-vous, avec une vitesse de pointe qui a été relevée à 307,7 km/h pour l'Alpine de Romain Dumas dans la matinée. Un chiffre à mettre en comparaison avec les 302,5 km/h en bout de ligne droite pour la Porsche 919 Hybrid ! L'Alpine #36 est d'ailleurs la voiture la plus rapide de la catégorie cet après-midi, avec un chrono de 1'37"020.

Dans les rangs du GTE, l'excellente première journée des Porsche se confirme, avec le meilleur chrono pour la #92 de Christensen et Estre, tandis que la 911 RSR de Dempsey-Proton Racing a été la plus rapide en LMGTE Am.

La journée se conclura par une séance nocturne, de 19 heures à 21 heures. 

 Prologue Monza - Séance 2

  # Cat. Équipe Pilotes Temps Trs
1 7 LMP1  Toyota Gazoo Racing

Mike Conway

Kamui Kobayashi

Yuji Kunimoto

1'31"332  67
2 8 LMP1  Toyota Gazoo Racing

Anthony Davidson

Kazuki Nakajima

Nicolas Lapierre

1'32"062  65
3 1 LMP1  Porsche Team Neel Jani
André Lotterer
Nick Tandy
1'32"146  53
4 2 LMP1  Porsche Team

Timo Bernhard

Earl Bamber

Brendon Hartley

1"32"205  57
5 36 LMP2  Signatech Alpine

Romain Dumas
Gustavo Menezes

Matt Rao

1'37"020  47
[...]
14 92 LMGTE Pro  Porsche GT Team

Michael Christensen

Kévin Estre

1'47"844  64
[...]
22 86 LMGTE Am  Dempsey-Proton Racing

Christian Ried

Matteo Cairoli

Marvin Dienst

1'50"180  57

Les résultats complets sont ici

Prochain article WEC
Une Porsche 919 plus évoluée que jamais, selon Hartley

Previous article

Une Porsche 919 plus évoluée que jamais, selon Hartley

Next article

Kubica : "Revenir à 100%, c'est mon challenge pour cette année"

Kubica : "Revenir à 100%, c'est mon challenge pour cette année"

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Prologue Monza
Catégorie Samedi - Séance 1
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé d'essais