Toyota a des doutes pour Sebring, Portimão pourrait être un plan B

Le WEC devrait prendre une décision avant la fin du mois quant à la tenue de la manche d'ouverture de la saison 2021 à Sebring.

Toyota a des doutes pour Sebring, Portimão pourrait être un plan B

Toyota a présenté ce vendredi sa nouvelle Hypercar pour participer au Championnat du monde d'Endurance, mais le constructeur n'a pas masqué sa préoccupation quant à la date à laquelle débutera la compétition. Le constructeur japonais doute en effet de la tenue de la manche de Sebring, au mois de mars, qui doit lancer la saison 2021 du WEC. La pandémie de COVID-19 continue de sévir à travers le monde et de faire planer son lot d'incertitudes sur les différents calendriers sportifs.

Théoriquement, le championnat doit débuter le 19 mars avec les 1000 Miles de Sebring, précédés de deux journées d'essais officiels une semaine plus tôt. Une échéance jugée "incertaine voire très incertaine pour le moment" par Rob Leupen, directeur de l'équipe Toyota. "Oui, nous sommes préoccupés", précise-t-il. "Nous regardons chaque jour ce qui se passe. Nous avons besoin de savoir dès que possible, mais pour le moment, je ne peux pas confirmer quelle sera la situation. Notre compréhension est qu'il va y avoir une décision du WEC et de l'Automobile Club de l'Ouest dans les jours à venir quant au fait d'y aller ou non."

Lire aussi :

Un porte-parole du WEC a confirmé que les organisateurs faisaient tout leur possible pour que le rendez-vous américain puisse être honoré, et qu'une décision définitive interviendrait dans les prochains jours. La situation est évidemment complexe sur le plan logistique, au regard des nombreuses restrictions en vigueur d'un pays à l'autre du globe. Le WEC n'a pas d'autre choix que de trancher dès ce mois de janvier, car le fret est censé quitter l'Europe pour les États-Unis le 4 février prochain, depuis le port de Rotterdam.

Si organiser les 1000 Miles de Sebring s'avérait impossible, le championnat pourrait se tourner vers une solution de repli en Europe, afin d'organiser une manche avant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, programmées le 1er mai. Dans cette hypothèse, c'est le circuit portugais de Portimão qui tiendrait la corde pour accueillir l'épreuve d'ouverture à la fin du mois de mars.

Ce scénario serait d'ailleurs favorable à Glickenhaus, qui prépare son Hypercar mais a d'ores et déjà fait une croix sur une participation à Sebring. Si la saison s'ouvrait un peu plus tard en Europe, le constructeur américain pourrait y participer, après avoir bouclé ses derniers essais prévus à Vallelunga à la mi-mars. "Le 16 mars, nous serons prêts à courir, et s'il y a une manche d'ouverture reprogrammée en Europe après cette date, nous pourrons y être avec deux voitures", assure Jim Glickenhaus.

En revanche, la date des 24 Heures du Mans ne serait pour le moment pas menacée, alors que l'épreuve avait été repoussée de juin à septembre l'an passé en raison de la crise sanitaire. Un porte-parole de l'ACO assure qu'il n'y a "pas de plan B pour le moment" tandis que la classique mancelle doit se dérouler le week-end des 12 et 13 juin.

Avec Gary Watkins 

partages
commentaires
Vandoorne va développer le prototype H24 à hydrogène

Article précédent

Vandoorne va développer le prototype H24 à hydrogène

Article suivant

Toyota "en retard" après un test de l'Hypercar annulé par la neige

Toyota "en retard" après un test de l'Hypercar annulé par la neige
Charger les commentaires