WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
24 jours
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
Spa-Francorchamps
23 avr.
-
25 avr.
Prochain événement dans
85 jours

Toyota s'impose au bout du suspense face à Porsche

partages
commentaires
Toyota s'impose au bout du suspense face à Porsche
Par :
16 avr. 2017 à 17:27

Toyota débute la saison 2017 de la plus belle des manières, en remportant les 6 Heures de Silverstone à l'issue d'une lutte homérique avec Porsche.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Christian Ried, Matteo Cairoli, Marvin Dienst
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Pierre Thiriet, Alex Lynn
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Richie Stanaway
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, James Rossiter
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Nick Foster
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Anthony Davidson, Toyota Gazoo Racing
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Richie Stanaway
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Richie Stanaway
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy

Toyota a remporté la première manche du Championnat du monde d'Endurance au terme d'un véritable sprint face à Porsche, dans une course perturbée par des conditions météo très changeantes. Les deux 919 Hybrid complètent le podium après avoir profité du gros accident de la TS050 #7.

Les deux Toyota ont d'abord pris un départ très prudent pour s'installer en tête de course et creuser un premier écart face aux Porsche. Une fois les deux premières places assurées, les deux TS050 Hybrid se sont alors livrées à un duel interne, Sébastien Buemi sur la #8 parvenant dans un premier temps à prendre les devants au détriment de Mike Conway sur la #7, avant que ce dernier ne récupère le commandement peu avant les deux heures de course. 

Derrière les deux voitures nippones, les deux Porsche n'étaient pas non plus en reste au niveau de l'animation, la #2 prenant le meilleur sur la #1 dès le premier tour. Les deux prototypes allemands ne parvenaient cependant pas à tenir le rythme infernal imprimé par les Toyota en tête de course.

Mais le vent n'allait pas tarder à changer de direction. D'abord lorsque la #7 a perdu un temps considérable suite à la rupture de la barre anti-roulis à l'arrière, qui a dû par la suite rentrer à son garage pour réparer.

La #7 hors-jeu, la Porsche #2 s'est senti pousser des ailes et s'est lancée à l'attaque de la Toyota devant elle, prenant l'avantage peu avant la mi-course grâce à un pari pneumatique alors qu'un petit crachin commençait à s'installer sur le circuit de Silverstone.

La marque de Stuttgart a donc chaussé ses deux prototypes des pneus intermédiaires de la gamme Michelin, particulièrement bien adaptés pour ce type de conditions et disposant d'une surface lisse mais avec un mélange permettant tout de même de détenir un niveau d'adhérence correct sur piste humide.

Après une première mise sous drapeaux jaunes de la course suite à l'embrasement de la Porsche #92 de Kévin Estre, l'épreuve était de nouveau neutralisée après trois heures et trente minutes suite à un gros accident de la Toyota #7.

José María López, qui venait de prendre le volant, venait de se faire piéger par le niveau de grip très aléatoire et percutait le mur de pneus, de face et à haute vitesse, à Copse dans le 116e tour. Groggy, le pilote argentin parvenait tout de même à ramener sa voiture toute de guingois, provoquant dans un premier temps le déclenchement de la Virtual Safety Car puis la sortie de la voiture de sécurité. 

 

Mais l'effort de López, qui sera emmené plus tard à l'hôpital afin de procéder à des examens, ne sera pas vain puisque les mécaniciens de Toyota réussiront, avec beaucoup d'huile de coude, à remettre la TS050 d'aplomb pour que celle-ci puisse reprendre la piste, en 26e position, alors qu'il ne restait plus qu'un peu plus d'une heure de course.

La voiture de sécurité change la donne

Ce fait de course avait notamment rebattu les cartes, la Toyota #8 renouant avec la tête de course en LMP1, alors qu'en LMP2 la Signatech Alpine, souveraine depuis le premier tour et la prise de pouvoir de Nicolas Lapierre, dégringolait au quatrième rang.

Et c'est la Vaillante Rebellion #31 qui s'emparait du commandement dans la catégorie, avant de se laisser le leadership à l'ORECA #28 du TDS Racing, qui allait être finalement supplantée par une autre ORECA, la #38 du Jackie Chan Racing, quelques tours plus tard. Celle-ci allait conserver le leadership jusqu'au bout et finir au pied du podium au classement général.

 

Après plus d'une demi-heure de neutralisation, Nakajima s'échappait en tête au deux tiers de la distance, chassé par les deux Porsche. La bataille faisait rage aux avant-postes et l'Allemande #2 pilotée par Earl Bamber ne tardait pas à retrouver la première position, avant de devoir de nouveau s'incliner face à la voiture japonaise, puis de reprendre son dû !

L'écart allait rester étriqué entre les deux belligérantes jusqu'à la fin de la course, alors que seulement quatre secondes les séparaient à une vingtaine de minutes d'un finish haletant. La victoire se résumait alors à un duel entre Brendon Hartley sur la Porsche #2 et Sébastien Buemi sur la Toyota #8, qui prenait tous les risques dans le trafic pour recoller à son adversaire dans ce qui ressemblait à tout sauf une course d'Endurance !

Final à rebondissements en GT !

Et face à la détermination du pilote néo-zélandais devant lui, l'Helvète a dû recourir à une manœuvre au forceps à 12 minutes du terme pour s'assurer définitivement de la victoire. L'ex-pilote de F1 impose finalement sa Toyota avec un peu plus de six secondes d'avance sur son rival, alors que la Porsche #1 monte sur la troisième marche, à 47 secondes du leader.

En LMGTE Pro, la victoire revient à la Ford GT #67. La voiture du Chip Ganassi Racing est revenue de loin après avoir dû s'arrêter longuement au stand pour réparer une portière qui ne fermait plus. Au final, la sortie de la voiture de sécurité peu après la mi-course a remis dans le jeu la belle Américaine, qui a dès lors repris le commandement pour ne plus le lâcher, et finalement s'imposer devant la Ferrari #51 et la Porsche #91.

La catégorie LMGTE Am a quant à elle offert un final rocambolesque. Alors que l'Aston Martin #98 semblait se diriger vers un succès certain après avoir dominé la majeure partie de la course, celle-ci s'est faite attaquer par la Ferrari #61 du Clearwater Racing à moins d'un kilomètre de l'arrivée ! La Porsche #77 complète quant à elle le podium. 

 6 Heures de Silverstone - Course

ClaPilotesÉquipeCatégorieTours
1 united_kingdom Anthony Davidson 
japan Kazuki Nakajima 
switzerland Sébastien Buemi 
Toyota Gazoo Racing LMP1 197
2 germany Timo Bernhard 
new_zealand Brendon Hartley 
new_zealand Earl Bamber 
Porsche LMP Team LMP1 197
3 germany André Lotterer 
switzerland Neel Jani 
united_kingdom Nick Tandy 
Porsche LMP Team LMP1 197
4 united_kingdom Oliver Jarvis 
china Ho-Pin Tung 
france Thomas Laurent 
Jackie Chan DC Racing LMP2 184
5 brazil Bruno Senna 
france Julien Canal 
france Nicolas Prost 
Vaillante Rebellion LMP2 184
6 france François Perrodo 
france Emmanuel Collard 
france Matthieu Vaxiviere 
TDS Racing LMP2 184
7 france Nicolas Lapierre 
united_states Gustavo Menezes 
united_kingdom Matt Rao 
Signatech Alpine Matmut LMP2 183
8 russia Roman Rusinov 
france Pierre Thiriet 
united_kingdom Alex Lynn 
G-Drive Racing LMP2 183
9 france Jean-Éric Vergne 
switzerland Jonathan Hirschi 
thailand Tor Graves 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 183
10 russia Vitaly Petrov 
switzerland Simon Trummer 
mexico Roberto Gonzalez 
CEFC Manor TRS Racing LMP2 182
11 china David Cheng 
france Tristan Gommendy 
united_kingdom Alex Brundle 
Jackie Chan DC Racing LMP2 182
12 brazil Nelson Piquet Jr. 
denmark David Heinemeier Hansson
switzerland Mathias Beche 
Vaillante Rebellion LMP2 172
13 brazil Pipo Derani 
united_kingdom Harry Tincknell 
united_kingdom Andy Priaulx 
Ford Chip Ganassi Team UK LMGTE PRO 171
14 united_kingdom James Calado 
italy Alessandro Pier Guidi 
AF Corse LMGTE PRO 171
15 austria Richard Lietz 
france Frederic Makowiecki 
Porsche GT Team LMGTE PRO 171
16 germany Stefan Mücke 
france Olivier Pla 
united_states Billy Johnson 
Ford Chip Ganassi Team UK LMGTE PRO 171
17 united_kingdom Sam Bird 
italy Davide Rigon 
AF Corse LMGTE PRO 170
18 denmark Marco Sørensen 
denmark Nicki Thiim 
new_zealand Richie Stanaway 
Aston Martin Racing LMGTE PRO 170
19 united_kingdom Darren Turner 
united_kingdom Jonathan Adam 
brazil Daniel Serra 
Aston Martin Racing LMGTE PRO 168
20 ireland Matt Griffin 
singapore Mok Weng Sun 
japan Keita Sawa 
Clearwater Racing LMGTE AM 166
21 portugal Pedro Lamy 
canada Paul Dalla Lana 
austria Mathias Lauda 
Aston Martin Racing LMGTE AM 166
22 germany Christian Ried 
italy Matteo Cairoli 
germany Marvin Dienst 
Dempsey-Proton Racing LMGTE AM 166
23 japan Kamui Kobayashi 
united_kingdom Mike Conway 
argentina Jose Maria Lopez 
Toyota Gazoo Racing LMP1 159
24 united_kingdom Michael Wainwright 
united_kingdom Ben Barker 
Nick Foster 
Gulf Racing LMGTE AM 143
25 italy Francesco Castellacci 
spain Miguel Molina 
switzerland Thomas Flohr 
Spirit of Race LMGTE AM 165
26 united_kingdom Oliver Webb 
austria Dominik Kraihamer 
united_kingdom James Rossiter 
ByKolles Racing Team LMP1 155
27 denmark Michael Christensen 
france Kévin Estre 
Porsche GT Team LMGTE PRO 95
Article suivant
Mi-course - Porsche profite de la pluie et des problèmes de Toyota !

Article précédent

Mi-course - Porsche profite de la pluie et des problèmes de Toyota !

Article suivant

Après son crash à Silverstone, López quitte l'hôpital

Après son crash à Silverstone, López quitte l'hôpital
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Silverstone
Lieu Silverstone
Équipes Toyota Racing
Auteur Willy Zinck