WEC
C
Silverstone
30 août
-
01 sept.
Prochain événement dans
4 jours

Toyota libère Buemi pour l'ePrix de Mexico

partages
commentaires
Toyota libère Buemi pour l'ePrix de Mexico
Par :
18 janv. 2017 à 14:15

Toyota a accepté de libérer Sébastien Buemi lors du Prologue du WEC, début avril, afin qu'il puisse participer à l'ePrix de Formule E à Mexico.

Sebastien Buemi, Toyota Racing
Le vainqueur Sébastien Buemi, Renault e.Dams
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
Sam Bird, DS Virgin Racing
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson
Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Toyota Racing

Décalé en raison d'une visite du pape à Monza quelques jours plus tôt, le Prologue du WEC, qui aura lieu les 1er et 2 avril prochains, pose problème à certains pilotes d'Endurance, puisque le même week-end aura lieu l'ePrix de Mexico. Champion en titre de Formule E, Sébastien Buemi pourra néanmoins défendre ses chances au Mexique, Toyota lui ayant donné son accord.

Le timing sera toutefois serré pour le pilote suisse, qui doit impérativement être présent à Monza pour le lancement du programme LMP1 2017 de Toyota le vendredi 31 mars. Il s'envolera dans la foulée pour l'Amérique centrale, où il arrivera tôt le samedi pour l'ePrix de Mexico. Il manquera le briefing des pilotes du vendredi ainsi que le shakedown. 

"Toyota ne veut pas me bloquer s'il y a une solution ; c'est une journée d'essais normale [en WEC] et ce n'est pas une obligation d'y être", explique Buemi à Autosport, média du groupe Motorsport Network. "Ce n'est pas facile, car je vais atterrir à 4 heures du matin le samedi, mais j'ai l'opportunité de faire la course et, peut-être, de ne pas perdre le championnat."

Clairement, il s'agira d'une préparation "pas optimale" pour Buemi, qui prévient cependant qu'il ne se réfugiera pas derrière cette situation particulière : "Je ne vais pas chercher des excuses si ça ne se passe pas bien. En Argentine et à Mexico, l'année dernière, je suis arrivé à la dernière minute et je suis monté sur le podium, ce n'est pas impossible."

Rebelote en juillet

Un clash de date entre le WEC et la Formule E se présentera à nouveau en juillet, pour la double manche de New York, où Buemi ne pourra cette fois pas faire l'impasse sur son engagement avec Toyota, qui disputera les 6 Heures du Nürburgring.

"Je sais qu'en ce moment la FIA pousse très fort pour qu'il n'y ait pas de clash à New York, et je m'attends à ce qu'elle trouve une solution", espère encore le pilote qui défend les couleurs de Renault-e.Dams en Formule E. "Honnêtement, j'ai du mal à comprendre comment on peut ne pas trouver une solution pour éviter ces clashs, il y a un total de 20 week-ends à placer en 48 ou 49 semaines. S'ils ne peuvent pas, j'espère que si je me concentre d'ici New York, nous aurons encore l'opportunité de nous battre pour le titre."

Concernant l'ePrix de Mexico, Buemi ne sera pas le seul à vivre un voyage express, puisque son futur coéquipier chez Toyota, Jose Maria Lopez – dont l'arrivée n'est pas encore officialisée par le constructeur japonais – devra lui aussi s'envoler pour le Mexique après la présentation à Monza pour rejoindre son équipe DS Virgin Racing en Formule E. Le cas de figure sera identique pour le pilote Venturi Stéphane Sarrazin, s'il est confirmé dans le line-up Toyota 2017.

En revanche, Nicolas Prost devrait pouvoir être à Mexico avant le samedi, en dépit de son engagement avec Rebellion en LMP2.

Article suivant
Toyota - Stabiliser les constructeurs engagés en LMP1 est prioritaire

Article précédent

Toyota - Stabiliser les constructeurs engagés en LMP1 est prioritaire

Article suivant

ByKolles sera équipé de moteurs Nissan en 2017

ByKolles sera équipé de moteurs Nissan en 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes DAMS , Toyota Racing
Auteur Scott Mitchell