WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé

Toyota espère un "effet boule de neige" grâce à Peugeot

partages
commentaires
Toyota espère un "effet boule de neige" grâce à Peugeot
Par :
16 déc. 2019 à 17:00

Selon Toyota, l'engagement de Peugeot en Le Mans Hypercar du FIA WEC en 2022-2023 renforce la légitimité de la future réglementation, et pourrait entraîner l'arrivée d'autres gros poissons.

La confirmation de l'arrivée d'un troisième constructeur majeur aux côtés de la marque japonaise et d'Aston Martin est une étape cruciale dans le développement de la catégorie qui succèdera au LMP1, d'après Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "C'est vraiment une nouvelle importante pour l'Hypercar", explique-t-il à Motorsport.com"Aston Martin et nous, ça ne suffit pas. Deux constructeurs, ce n'est jamais assez car si l'un d'eux se retire, il y a un problème. Avoir un troisième constructeur stabilise la catégorie."

Lire aussi :

Pascal Vasselon estime que la décision de Peugeot de développer une LM Hypercar à temps pour ce qui sera la troisième saison de la catégorie démontre que le concept de la réglementation fonctionne. "Peugeot cherchait une catégorie pour un budget minime, au sein de laquelle démontrer sa technologie hybride, donc s'ils viennent, cela veut dire qu'ils croient à la réglementation", précise-t-il. Le Français espère par ailleurs que cet engagement d'un troisième constructeur "va en déclencher d'autres" pour l'avenir : "Parfois, des nouvelles comme celle-ci peut avoir un effet boule de neige"

La réglementation offre deux voies d'accès à la nouvelle catégorie reine de l'Endurance, qui débutera en 2020-2021 : Toyota et Peugeot développeront des prototypes qui auront l'apparence d'une Hypercar, tandis qu'Aston Martin basera son modèle de compétition sur l'actuel modèle de série Valkyrie.  

Les constructeurs néophytes que sont Gordon Murray Automotive et Brabham Automotive ont également manifesté leur intérêt pour développer une Hypercar sur la base de leur modèle de route. S'ils franchissaient le pas, ils rejoindraient un autre constructeur niché, Glickenhaus, qui a fait part de son intention d'être sur la grille la saison prochaine avec ce qui serait un prototype. 

La semaine dernière, le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a ratifié l'obligation pour un engagé en LM Hypercar d'être affilié à un constructeur. Toutefois, le flou demeure quant à la manière dont cela affectera le projet lancé par ByKolles, qui développe un prototype en tant que concurrent privé. 

Propos recueillis par Gary Watkins  

Article suivant
Louis Delétraz satisfait de son rythme sur la LMP1 Rebellion

Article précédent

Louis Delétraz satisfait de son rythme sur la LMP1 Rebellion

Article suivant

Un nouveau format de qualifications pour les 24 Heures du Mans

Un nouveau format de qualifications pour les 24 Heures du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Auteur Basile Davoine