Malgré sa pole position, Toyota ne se sent pas favori

Après avoir décroché la pole position samedi sur le Nürburgring, Toyota ne pense pas endosser le costume de favori face à Porsche.

Malgré sa pole position, Toyota ne se sent pas favori
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Neel Jani, Porsche Team
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, #86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Nick Foster
Earl Bamber, Porsche Team
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez

Se basant sur les données récoltées durant les essais libres, Toyota pense que la nouvelle spécification de la Porsche 919 Hybrid, avec son nouveau kit aérodynamique à forts appuis, aura l'avantage pendant les six heures de course sur le Nürburgring.

"De ce que nous avons vu, ils semblent avoir cinq ou six dixièmes d'avance sur nous", confirme Anthony Davidson à Motorsport.com. "C'est presque un soulagement que l'écart soit si petit, donc nous n'allons pas abandonner la bataille. Aucun de nous n'a encore fait de double relais, donc j'espère que notre voiture prendra un peu mieux soin des pneus durant le second relais." Ce sentiment est partagé par Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "Ils semblaient bons sur les longs relais", confirme le Français au sujet de Porsche. "C'est assez difficile à analyser, mais je ne vais pas dire que nous avons l'air super bons." 

C'est d'ailleurs une demi-surprise pour Toyota, dans ces circonstances, d'avoir décroché la pole position samedi après-midi. "Est-ce une surprise totale ? Non. Est-ce que nous nous y attendions ? Non", s'amuse Pascal Vasselon alors que José María López et Kamui Kobayashi ont placé la TS050 Hybrid sur la première place de la grille de départ.

Avantage hybride pour Porsche

Depuis que le Nürburgring figure au calendrier du WEC, Toyota y a toujours eu du mal, particulièrement parce que le tracé allemand est plus favorable au système hybride utilisé par Porsche.

"Notre double KERS produit trop d'énergie, ce qui signifie que nous devons le gérer et cela a un effet négatif sur l'équilibre de la voiture et sur la température des freins", explique Pascal Vasselon. "Au niveau du système hybride, nous sommes en retrait. Ça nous affecte et ça favorise les systèmes de Porsche, car ils sont capables d'avoir le boost maximum sans aucun problème."

Dans les rangs de Porsche, on ne cachait pas samedi la déception de ne pas avoir décroché la pole position à domicile, Timo Bernhard estimant que le constructeur allemand avait "la voiture la plus rapide". Avec Brendon Hartley sur la Porsche #2, le pilote allemand a terminé deuxième des qualifications après avoir perdu du temps en raison de problèmes de température des pneus et de trafic.

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires
Porsche décidera "avant la fin du mois" de quitter ou non le LMP1

Article précédent

Porsche décidera "avant la fin du mois" de quitter ou non le LMP1

Article suivant

Course - Porsche organise son doublé après un duel fratricide

Course - Porsche organise son doublé après un duel fratricide
Charger les commentaires