WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
19 jours

Triomphe total pour Ferrari en GTE

partages
Triomphe total pour Ferrari en GTE
Par :
, Motorsport.com Switzerland
18 avr. 2016 à 16:45

Doublé en GTE Pro, victoire en GTE Am, Ferrari a survolé les débats à Silverstone à l'occasion de l'ouverture du WEC, et des débuts en compétition de la 488 GTE.

Pole position LMGTE Pro : Davide Rigon, Sam Bird, AF Corse
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE : Davide Rigon, Sam Bird
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia : Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas

En qualifications, la structure d'Amato Ferrari avait déjà dominé la concurrence, s'emparant de la pole position avec la Ferrari 488 n°71 menée par Sam Bird et Davide Rigon. Mais la voiture sœur du duo Gianmaria Bruni et James Calado devait s'élancer du fond de la grille suite à un problème technique en cours de séance. 

Après avoir pris les devants au départ, la n°71 était mise rapidement sous pression par la Porsche 911 RSR n°77, avant que cette dernière ne soit contrainte à l'abandon suite à une casse de suspension. Davide Rigon et Sam Bird s'imposaient ainsi à l'issue de cette manche d'ouverture, la première en WEC pour le pilote italien, et la première sous les couleurs de Ferrari pour le Britannique. 

"Une victoire qui semble facile de l'extérieur, mais ce n'était pas le cas", confiait Rigon à Motorsport.com. "Pour la première fois nous avons eu la réussite avec nous, avec la pénalité de Bruni et Calado qui les a contraints à partir du fond de la grille et à perdre trois minutes. Et puis tout s'est bien passé car en six heures nous n'avons pas connu de problèmes, et nous n'avons commis aucune erreur en piste. Je dirais que c'était une course parfaite"

Dans le même temps, la n°51 a dû cravacher pour refaire son retard et se hisser aux avant-postes. Bruni avait rapidement porté la voiture au 4e rang, mais il devait observer un stop-and-go réglementaire suite au changement de moteur de sa 488 à l'issue des qualifications.

Bruni et Calado reprenaient leur marche en avant et occupaient la 4e position derrière la Ferrari de tête, l'Aston Martin n°95 et les deux Ford GT. La neutralisation consécutive aux débris portés sur la piste par la Toyota de Nakajima permettait à Bruni de recoller aux Ford, et de les déposer facilement à la relance. En fin de course, la n°51 passait encore l'Aston grâce à une savante stratégie de ravitaillement, pour assurer le doublé pour le constructeur italien. 

Collard, Perrodo et Aguas complètent la fête chez les rouges

La fête était totale pour Ferrari, qui s'imposait également en catégorie GTE Am, grâce à la 458 Italia partagée par les Français Emmanuel Collard et François Perrodo ainsi que le Brésilien Rui Aguas, les trois hommes bénéficiant eux aussi d'une stratégie optimale pour décrocher la victoire après s'être élancés du 5e rang de leur catégorie. 

Propos recueillis par Guido Schittone

Article suivant
Toyota loin de la victoire mais en tête du championnat

Article précédent

Toyota loin de la victoire mais en tête du championnat

Article suivant

Alpine au pied du podium à Silverstone

Alpine au pied du podium à Silverstone