WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
20 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
54 jours

Une dernière qui s'annonce remplie d'émotions pour Audi

partages
commentaires
Une dernière qui s'annonce remplie d'émotions pour Audi
Par :
, Motorsport.com Switzerland
15 nov. 2016 à 13:30

Alors que le circuit de Bahreïn accueillera la finale du championnat ce week-end, Audi mettra un terme à 18 années de présence en sport prototype.

#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
Dr. Wolfgang Ullrich, Patron d'Audi Sport
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Andre Lotterer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
Oliver Jarvis, André Lotterer, Dr. Wolfgang Ullrich, directeur d'Audi Sport
Audi Sport Team Joest : Dr. Wolfgang Ullrich

Un chapitre va se clore ce week-end à Bahreïn. Celui de la présence du constructeur d'Ingolstadt au plus haut niveau de l'endurance.

Depuis 1999, et la première apparition d'un prototype Audi lors des 12 Heures de Sebring, les voitures de la marque aux anneaux - R8, R10 TDI, R15 TDI puis aujourd'hui R18 -, ont fait figure de référence, avec 13 victoires aux 24 Heures du Mans, deux titres constructeurs et pilotes en WEC, neuf titres en American Le Mans Series, trois titres en European Le Mans Series, notamment. En tout, les prototypes Audi ont glané pas moins de 106 victoires à travers le monde.

Mais, alors que le Groupe Volkswagen connaît la tourmente depuis un an en raison du "dieselgate", Audi cessera ses activités en WEC et au Mans à l'issue de cette saison 2016, laissant Porsche et Toyota seuls en piste l'an prochain.

"L'épreuve de Bahreïn constituera sans nul doute un adieu très émouvant pour nous", commente le Dr. Wolfgang Ullrich, directeur de la compétition chez Audi, et qui quittera lui-même ses fonctions à l'issue de cette saison après avoir occupé ce poste depuis 1993. 

"Ce que ce programme représente pour la marque est difficile à exprimer avec des mots. Jusqu'à aujourd'hui, les différents modèles de rallye de l'Audi quattro, avec laquelle tout a commencé en 1981, ont une place à part dans le cœur du public. Je suis certain que les voitures de sport, qui sont appréciées par une large communauté de fans à travers le monde, contribueront également à définir l'image de notre marque pour un long moment".

Car les prototypes Audi ont non seulement marqué l'histoire du sport automobile, mais ils ont également contribué à faire avancer la technologie des voitures de route Audi, avec l'apparition du moteur essence TFSI à injection directe dans les Audi R8, l'avènement de la motorisation diesel avec le bloc TDI victorieux au Mans, puis le développement de l'hybride avec la génération Audi R18 e-tron, première voiture dotée de cette technologie à s'imposer aux 24 Heures du Mans. Audi précise par ailleurs que les Audi R18 actuelles consomment 46% de carburant en moins que les Audi R10 TDI il y a dix ans.

Cap vers la compétition électrique

Cette année en revanche, les Audi subissent la loi des Porsche 919 Hybrid, et même des Toyota TS050 Hybrid. Les R18 n'ont d'ailleurs eu qu'une victoire à se mettre sous la dent, celle de l'équipage de la n°8, Oliver Jarvis, Loïc Duval et Lucas di Grassi, lors des 6 Heures de Spa, deuxième manche du calendrier. Les trois hommes auront pour mission de défendre leur troisième place du classement général à Bahreïn face au retour en trombe de l'équipage de la Porsche n°1.

André Lotterer et Marcel Fässler, sur l'Audi n°7, occupent pour leur part un lointain 5e rang au classement (blessé cet été, leur équipier Benoît Treluyer avait dû faire l'impasse sur les courses du Nürburgring et du Mexique). Les trois hommes, équipage emblématique de l'équipe Audi avec trois victoires au Mans et un titre de champions du monde, entendent bien clôturer de la meilleure manière leur campagne 2016, et surtout leur collaboration avec Audi.

Porté par des raisons marketing, le constructeur allemand mettra l'accent ces prochaines années sur la motorisation électrique, qui s'apprête à envahir son catalogue dans les années à venir, et sur la Formule E, avec un partenariat encore plus poussé avec l'équipe ABT, déjà partenaire d'Ingolstadt en DTM.

Article suivant
Quel avenir pour les pilotes Audi LMP1 en 2017 ?

Article précédent

Quel avenir pour les pilotes Audi LMP1 en 2017 ?

Article suivant

Toyota prêt à jouer sa chance jusqu'au bout à Bahreïn

Toyota prêt à jouer sa chance jusqu'au bout à Bahreïn
Charger les commentaires