Une seule Glickenhaus à Portimão, deux à Monza et au Mans

Glickenhaus ne pourra compter que sur une seule de ses hypercars le mois prochain, date de son entrée en compétition dans le championnat WEC.

Une seule Glickenhaus à Portimão, deux à Monza et au Mans

Malgré un programme d'essais déjà bien avancé, Glickenhaus doit s'adapter avant de faire ses grands débuts en compétition avec son Hypercar. Après avoir manqué le premier rendez-vous de la saison à Spa-Francorchamps, le petit constructeur américain a confirmé sa présence à Portimao, mi-juin, mais avec la moitié de ses effectifs.

Avant de courir, et conformément à la réglementation de la nouvelle catégorie, Glickenhaus doit faire homologuer sa machine pour un cycle de cinq ans – procédure actuellement en cours de finalisation –, après quoi il n'est plus possible d'en modifier les éléments fondamentaux. Du retard a été pris lors du passage en soufflerie chez son partenaire Sauber, les installations à Hinwil faisant dans le même temps l'objet d'une remise à niveau.

"Le problème que nous avons rencontré est que la soufflerie Sauber est en reconstruction actuellement, donc il ne restait plus que le dernier jour où nous pouvions le faire, et en plus de ça nous avons dû entrer dans la fenêtre [de performance] que nous voulions", explique à Motorsport.com Jim Glickenhaus. "Nous avons donc fait beaucoup d'essais privés avant. […] Nous avons deux voitures, dont une pour les essais, mais nous ne pouvons pas l'utiliser pour l'homologation ou pour la soufflerie. Il faut avoir une nouvelle voiture car ça ne fonctionnerait pas en utilisant l'ancienne."

"Nous avons toujours eu une équipe de deux voitures, mais c'est plus simple de se rapprocher de la fenêtre [de performance] avec une nouvelle auto. Désormais, nous sommes dans une situation où nous pensons être bien avec l'Hypercar, par rapport à là où elle en est. Et nous avons plusieurs choses de prévues. Un test de 30 heures en Aragón dans deux semaines nous assurera que nous n'avons pas de problèmes mécaniques avec la voiture. Mais ça n'affecte pas notre homologation."

Lire aussi :

Néanmoins, la situation telle qu'elle est aujourd'hui contraint Glickenhaus à n'aligner qu'une seule de ses autos pour les 8 Heures de Portimão, le 11 juin prochain. Ce n'est qu'à Monza, en juillet, que l'équipe s'engagera avec deux machines pour préparer les 24 Heures du Mans, décalées cette année au mois d'août en raison de la pandémie de COVID-19.

"Nous aurons les deux voitures en Aragón car nous ferons le shakedown de la nouvelle de manière à ce qu'elle soit prête à courir à Portimão", précise Jim Glickenhaus. "À Portimão, nous ferons rouler une voiture, la nouvelle, puis nous reconstruirons entièrement la première avec les caractéristiques de la nouvelle. Nous avons fait près de 10 000 km d'essais avec, et elle a été malmenée."

Glickenhaus doit encore annoncer qui de ses sept pilotes sous contrat cette année (Romain Dumas, Ryan Briscoe, Pipo Derani, Franck Mailleux, Gustavo Menezes, Olivier Pla et Richard Westbrook) aura la chance de baptiser la 007 LMH en course au Portugal. En revanche, la saison 2021 de la structure américaine devrait prendre fin au soir des 24 Heures du Mans, puisqu'elle n'a pas l'intention de se rendre à Fuji ni à Bahreïn à l'automne. "Voyager au Japon au milieu de tout ça n'a aucun sens", prévient Jim Glickenhaus en faisant allusion à la crise sanitaire et aux différentes restrictions, notamment de quarantaine.

partages
commentaires
Alpine veut un changement de la BoP Hypercar

Article précédent

Alpine veut un changement de la BoP Hypercar

Article suivant

Grâce à Motorsport Tickets, retrouvez les circuits en toute sérénité

Grâce à Motorsport Tickets, retrouvez les circuits en toute sérénité
Charger les commentaires