United Autosports envisage un programme en WEC

partages
commentaires
United Autosports envisage un programme en WEC
Par : Gary Watkins
27 sept. 2018 à 09:35

L'équipe United Autosports envisage un engagement en FIA WEC la saison prochaine.

L'écurie basée en Grande-Bretagne vise un premier engagement complet en WEC dans la catégorie LMP2 pour la saison 2019-2020, tout en maintenant son programme en European Le Mans Series.

"J'aimerais nous voir en WEC et nous faisons de bons progrès pour y être", explique Zak Brown, président de United Autosports. "J'aime vraiment l'ELMS et je nous vois comme un concurrent permanent dans ce paddock pour les années à venir."

Directeur général de United, Richard Dean ajoute : "Le WEC a toujours été quelque chose que nous voulons faire, mais les choses font qu'il semble de plus en plus possible pour nous d'y être la saison prochaine. Il y a une opportunité qui se présente, qui est en discussion."

Lire aussi :

Dean précise qu'une arrivée en WEC en 2019-2020 se traduirait par un engagement unique, avec une seule auto. United aligne actuellement deux Ligier JS P217 à moteur Gibson dans la catégorie LMP2 de l'ELMS, ainsi que deux Ligier JS P3 à moteur Nissan dans la catégorie LMP3. Les seules apparitions de l'équipe en WEC sont une double participation aux 24 Heures du Mans, en 2017 puis 2018.

Brown insiste sur le fait que United n'a pas de projet pour faire son retour en IMSA, où l'équipe a participé à trois courses longues cette saison. Le programme a permis de faire rouler Fernando Alonso aux 24 Heures de Daytona en janvier dernier, afin qu'il se prépare à ses débuts en WEC avec Toyota.

#32 United Autosports Ligier JSP217 - Gibson: William Owen, Hugo de Sadeleer, Wayne Boyd

L'équipe a indiqué le mois dernier que la décision de l'IMSA de créer une catégorie LMP2 secondaire au DPi allait déclencher son absence sur les courses importantes en 2019. Dean a évoqué la possibilité de monter un programme DPi à l'avenir, mais Brown estime qu'il est "plus probable de courir en WEC plutôt que de lancer une équipe en Amérique".

Reste à savoir si United continuera à aligner des châssis Ligier à long terme, même si elle vend les voitures du constructeur français en Grande-Bretagne par l'intermédiaire de sa filiale Ligier UK. Dean rappelle que Brown et lui "considèrent cela comme deux dossiers différents".

"Il n'y a rien sur la table, car si l'on n'a pas de voiture compétitive, une équipe de course ne peut pas survivre, donc il faut soit arrêter, soit continuer avec un châssis différent", ajoute-t-il.

Ces propos font suite à une demande de Ligier et Dallara pour pouvoir apporter de nouvelles évolutions à leurs prototypes LMP2, afin de les rapprocher du châssis référence conçu par Oreca.

Ligier et Dallara ont été autorisés à faire des modifications sur leur châssis homologué pour 2018, via un "joker" réglementaire, mais les deux constructeurs assurent qu'ils n'ont pas pu aller suffisamment loin dans ce domaine.

Prochain article WEC
L'ACO a fait rouler une voiture de course à l'hydrogène avec MissionH24

Article précédent

L'ACO a fait rouler une voiture de course à l'hydrogène avec MissionH24

Article suivant

Ginetta disparaît de la liste des engagés pour Fuji

Ginetta disparaît de la liste des engagés pour Fuji
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , ELMS , WEC , IMSA
Équipes United Autosports
Auteur Gary Watkins
Type d'article Actualités