Vergne propose des équipages mixtes en Endurance

Comment promouvoir la cause des femmes en sport auto ? Jean-Éric Vergne aimerait voir des équipages intégralement mixtes en Endurance, comme c'est déjà le cas en Extreme E.

Vergne propose des équipages mixtes en Endurance

Le championnat de rallye-raid Extreme E, dont la première saison est en cours, a une approche novatrice à plusieurs égards. Non seulement il met aux prises des SUV électriques dans des régions parmi les plus reculées au monde, mais chaque duo de pilotes doit être composé d'un homme et d'une femme.

Lire aussi :

Jean-Éric Vergne a sa propre écurie dans ce championnat, Veloce Racing, qu'il a cofondée avec Adrian Newey et Rupert Svendsen-Cook ; leurs pilotes, Stéphane Sarrazin et Jamie Chadwick (Championne en titre de W Series, compétition monoplace réservée aux femmes), ont signé un podium lors de la dernière épreuve en date, au Sénégal. Vergne est effectivement enthousiasmé par ce concept sous toutes ses formes, et suggère que la mixité soit imposée au sein des équipages en Endurance, au moins dans certaines catégories.

"Au début, je ne savais pas comment [Extreme E] allait tourner, mais je trouve ça génial de soutenir l'égalité de genre de manière juste", a déclaré Vergne dans un long entretien avec Blackbook. "Je trouve difficile de dire à un tennisman et une tenniswoman de jouer ensemble, on sait qui va gagner. Mais je pense qu'en sport auto, de la façon dont ça a été fait, c'est une manière juste de promouvoir l'égalité de genre et d'avoir plus de filles dans le sport auto de haut niveau. On le voit avec W Series. J'ai regardé la première course en Autriche. Elles courent devant le monde de la F1, devant le paddock, je trouve ça fantastique. J'espère que nous verrons ça davantage à l'avenir."

"Je pense qu'une autre très bonne discipline pour le faire est l'Endurance, parce qu'il y a des catégories, par exemple le LMP3, où il faut avoir un ou deux pilotes platinums et aussi un silver [selon la catégorisation de la FIA concernant le niveau des pilotes, ndlr]. La réglementation est très stricte, et le pilote silver peut être un champion de F3 Europe, donc un gars aussi rapide que moi, et il est quand même considéré comme un silver. Je pense qu'il faudrait modifier un peu la règle et promouvoir l'égalité de genre et les femmes pilotes. Nous pourrions avoir des équipages mixtes de mecs et de filles qui jouent la victoire au Mans. Je ne sais pas s'ils réfléchissent à ça en ce moment, mais c'est une manière dont j'aimerais voir notre sport évoluer."

Parmi les 186 pilotes qui participeront aux 24 Heures du Mans le mois prochain, il devrait y avoir six femmes, mais elles seront groupées ensemble dans deux équipages : celui de Richard Mille Racing Team en LMP2 (Calderón-Flörsch-Visser) et celui d'Iron Lynx en GTE Am (Frey-Gatting-Bovy).

partages
commentaires
Toyota résiste à Alpine dans la souffrance à Monza

Article précédent

Toyota résiste à Alpine dans la souffrance à Monza

Article suivant

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !
Charger les commentaires