Webber - Pas de place pour les égos en LMP1

partages
commentaires
Webber - Pas de place pour les égos en LMP1
Andrew van Leeuwen
Par : Andrew van Leeuwen
15 août 2015 à 15:15

#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Mark Webber, Porsche Team
Mark Webber, Porsche Team
#17 Porsche Team 919 Hybrid Timo Bernhard, Mark Webber, Brendan Hartley et#18 Porsche Team 919 Hybrid Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb et #19 Porsche Team 919 Hybrid Nico Hulkenberg, Earl Bamber, Nick Tandy
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium : les troisièmes Mark Webber, Timo Bernhard, Brendon Hartley
#17 Porsche Team 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley

Mark Webber a confié qu’il lui avait fallu du temps pour assimiler le fait de travailler étroitement avec ses coéquipiers en retrouvant l’Endurance après une longue carrière passée en Formule 1. 

Webber a passé les cinq dernières années de sa carrière en F1 aux côtés de Sebastian Vettel chez Red Bull Racing, avec des tensions parfois très importantes entre les deux hommes. 

Dans le nouveau rôle qui est le sien chez Porsche, depuis 2014, Webber partage une voiture avec deux autres coéquipiers chaque week-end [Timo Bernhard et Brendon Hartley], ce qui lui a imposé de revoir son approche concernant le partage des données et l’élaboration du set-up de la 919 Hybrid. L’Australien reconnait qu’il a dû ajuster certaines choses pour retrouver cette manière de travailler si différente de la F1. 

"Les six ou huit premiers mois, on apprend comment s’intégrer soi-même dans la voiture et on apprend à connaître les pilotes", explique Webber à Motorsport.com. "La voiture ne doit vraiment pas "savoir" qui est à son volant, car nous essayons tous d’être performants au même niveau et d’avoir le même sentiment et les mêmes exigences d’équilibre."

"Nous avons un super dialogue, ouvert, et nous essayons de nous aider les uns les autres. C’était une surprise pour Nico Hülkenberg [au Mans], la manière dont nous étions ouverts quand nous faisions les transitions et dont nous essayions de l’aider autant que possible. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir quelqu’un comme Timo Bernhard dans ma voiture. Il a été sensationnel pour m’aider sur ce point."

Pas de compétition entre les pilotes

Alors qu’en Formule 1 la doctrine est généralement de dire "la première personne à battre est ton coéquipier", Webber insiste sur le peu de concurrence et de compétition qu’il y a entre les pilotes d’une même voiture en LMP1, révélant qu’il est même heureux quand ses coéquipiers sont plus rapides que lui. 

"Il y a très peu [de compétition] dans la même voiture", confirme-t-il. "C’est incroyable, nous sommes comme des gars qui rament dans le même bateau. Nous voulons tous que chacun réussisse."

"Si Brendon [Hartley] est exceptionnellement rapide, il n’y a pas plus heureux que moi à ce sujet car c’est bénéfique pour nous tous, et vice versa. Nous avons un dialogue tellement ouvert entre les deux voitures sœurs. C’était incroyable jusqu’à présent, et c’est tellement gratifiant de jouer un petit rôle pour aider l’équipe à s’unir."

Prochain article WEC

Next article

Ce qu'aurait dû être l'Audi R18 2017

Ce qu'aurait dû être l'Audi R18 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Mark Webber
Auteur Andrew van Leeuwen
Type d'article Actualités