Le WEC ne reviendra pas à 8 courses en 2022

Le FIA WEC ne reviendra pas à un calendrier classique de huit courses l'année prochaine, alors que les conséquences de la pandémie de COVID-19 se font toujours sentir.

Le WEC ne reviendra pas à 8 courses en 2022

Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest, et Frédéric Lequien, directeur général du WEC, estiment qu'il sera trop tôt en 2022 pour envisager un retour à la normale avec un calendrier de huit manches. Le WEC devrait plutôt maintenir une saison réduite, avec l'intention tout de même de passer de six à sept épreuves, compte tenu des conséquences de la crise sanitaire. 

"En raison de la situation liée au Covid et de la situation économique, je pense qu'il est trop tôt pour imaginer un retour à huit courses", prévient Pierre Fillon. "Je pense que ce sera six ou sept, nous en discutons."

Alors que le calendrier 2021 comporte six épreuves, celle qui serait ajoutée l'an prochain devrait plutôt se tenir en Europe. "Ce n'est pas seulement une question de budget, il s'agit aussi de garantir le calendrier par rapport aux restrictions de voyage", justifie Frédéric Lequien. 

Lire aussi :

Silverstone, qui a accueilli une manche du WEC chaque saison de 2012 à 2019, pourrait-il faire son retour ? "Tout est ouvert, Silverstone est un endroit fantastique", se contente de répondre Pierre Fillon, ajoutant que les complications induites par le Brexit pour les voyages n'étaient pas perçues comme un obstacle pour relancer une manche de WEC en Grande-Bretagne. 

Le circuit de l'Algarve, à Portimão, est également un candidat potentiel alors qu'il a accueilli une manche du championnat le week-end dernier. "C'est un très bel endroit, un chouette circuit", fait remarquer Pierre Fillon. "Les pilotes l'adorent et c'est en Europe."

Initialement, le calendrier 2021 était constitué de trois manches sur le Vieux continent et de trois autres extra-européennes, dont les 1000 Miles de Sebring en mars. L'épreuve américaine a cependant été remplacée par Portimão, mais le WEC a souligné son intention de retourner à Sebring l'année prochaine. 

Depuis la création du WEC en 2012, le calendrier a toujours comporté au moins huit manches sauf cette année et lors de la Super Saison 2018-2019, qui englobait notamment deux éditions des 24 Heures du Mans. En 2016 et 2017, on comptait même neuf rendez-vous. 

partages
commentaires
Glickenhaus révèle les pilotes de ses deux Hypercars à Monza
Article précédent

Glickenhaus révèle les pilotes de ses deux Hypercars à Monza

Article suivant

Quand Mazda gagnait les 24H du Mans avec le moteur rotatif

Quand Mazda gagnait les 24H du Mans avec le moteur rotatif
Charger les commentaires