WEC 1000 Miles de Sebring

Le WEC pourrait se passer de Sebring dès 2024

Le Championnat du monde d'Endurance a reconnu évaluer des alternatives à Sebring pour la manche américaine de la discipline à compter de 2024.

Le départ des Hypercar

Le président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), Pierre Fillon, a indiqué qu'il n'était pas certain que le WEC maintienne sa présence à Sebring aux côtés de l'IMSA au-delà de la fin de l'accord actuel de cinq années qui s'achève en 2023.

En décembre, le patron du WEC, Frédéric Lequien, avait offert un discours à la tonalité différente : dans le contexte de l'annonce de l'arrivée du Qatar comme première manche du calendrier du Championnat du monde d'Endurance dès l'année prochaine, il avait indiqué que les discussions étaient en cours avec Sebring et l'IMSA pour prolonger l'accord actuel. Ne souhaitant pas évoquer "d'autres options", il avait également suggéré que le maintien de la manche floridienne en mars était une possibilité même si cela voulait dire que Losail accueillerait l'ouverture de saison en février.

Ce vendredi, lors d'une conférence de presse conjointe entre WEC et IMSA à la veille des 24 Heures de Daytona, Fillon a indiqué que la collaboration entre les deux organisations se poursuivrait au-delà de la manche de Sebring cette année pour la tenue d'une épreuve américaine. Reste à savoir où celle-ci se déroulera.

"Je peux dire aujourd'hui que notre partenariat va se poursuivre et que nous allons continuer à organiser une épreuve américaine. Mais il est trop tôt pour répondre à la question [du lieu]. L'idée est de maintenir un évènement avec l'IMSA, mais nous réfléchissons à la manière dont nous pouvons le faire. Nous devons repenser à la façon dont nous pouvons construire un double événement. Sera-ce Sebring ?"

#9 Prema Orlen Team Oreca 07 - Gibson: Robert Kubica, Louis Deletraz, Lorenzo Colombo

#9 Prema Orlen Team Oreca 07 - Gibson: Robert Kubica, Louis Deletraz, Lorenzo Colombo

Un certain nombre de problèmes faisant obstacle à la poursuite de la double épreuve de Sebring ont été soulignés, notamment ceux auxquels sont confrontés les constructeurs qui participent à la fois à la manche du WEC le vendredi et à la course IMSA le samedi. Le président de l'ACO a également laissé entendre que les conflits de sponsoring entre les deux événements constituaient aussi un problème. Le patron de l'IMSA, John Doonan, a déclaré qu'il y avait "une liste importante de facteurs" à régler avant d'annoncer le lieu de la manche américaine du WEC à partir de 2024.

Parmi les autres options, il y aurait le circuit routier d'Indianapolis, qui fera son retour cette année dans le calendrier IMSA avec une course en septembre. Le patron de l'Indianapolis Motor Speedway, Roger Penske, a exprimé son désir d'accueillir une épreuve d'endurance majeure sur l'ancien site du Grand Prix des États-Unis.

La rumeur d'une course à Road Atlanta une semaine avant Petit Le Mans en IMSA a également été évoquée. Doonan a déclaré que l'IMSA "accueillerait favorablement toute discussion à ce sujet", tout en niant que le circuit de Géorgie, propriété de l'IMSA, soit déjà en lice.

L'accord initial pour que Sebring accueille les 1000 Miles a débuté en 2019. La course a ensuite été annulée en 2020 et 2021 en raison des restrictions sur les voyages internationaux découlant du COVID-19. La course est revenue pour sa deuxième édition en 2022, quatrième année du contrat, et ouvrira le WEC cette année, le 17 mars.

Lire aussi :

Avec Gary Watkins

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent La Ferrari 499P à l'épreuve des bosses lors d'un test à Sebring
Article suivant Jenson Button de retour aux 24 Heures du Mans !

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse