Le WEC a refusé l'engagement de ByKolles en Hypercar

Le projet Hypercar de ByKolles a essuyé un sérieux revers, l'équipe ne figurant pas sur la liste des engagés pour la saison 2022.

Le WEC a refusé l'engagement de ByKolles en Hypercar

Le WEC a confirmé avoir refusé une demande d'engagement déposée par ByKolles en Hypercar pour la saison 2022. Au lendemain de la présentation de la liste des engagés cette année, au nombre record de 39, Frédéric Lequien a précisé que certaines demandes avaient été écartées. Le directeur général du WEC refuse toutefois de préciser les raisons pour lesquelles le projet de ByKolles n'a pas été retenu, après déjà une année d'absence pour l'équipe basée en Allemagne. "Le comité de sélection a décidé que nous n'avions pas tous les critères nécessaires pour accepter cet engagement", assure-t-il. "C'est une décision du comité de sélection."

Ce comité est constitué de représentants du WEC, de l'Automobile Club de l'Ouest et de la FIA. Il a le pouvoir de refuser tout engagement s'il estime que les conditions préalables ne sont pas réunies. Parmi celles-ci figurent un certain nombre de critères administratifs, en plus d'avoir démontré la capacité à courir lors d'épreuves au niveau d'un Championnat du monde. Par ailleurs, les règles propres au LMH exigent que les concurrents prouvent qu'ils sont associés à une marque automobile existante.

Depuis la création du WEC en 2012, ByKolles a régulièrement participé à des épreuves du championnat, d'abord en LMP2 puis, à partir de 2014 et jusqu'en 2020, en LMP1. L'équipe a pour projet de concevoir une voiture de route extrême développée à partir de son nouveau prototype non hybride et a fait une demande d'engagement en LMH sous l'entité Vanwall. La structure aurait acquis le droit d'utiliser le nom du constructeur britannique qui a roulé en Formule 1 de 1954 à 1960, remportant même le titre mondial avec Mike Hawthorn en 1958.

On ignore en revanche si ByKolles a noué un lien quelconque avec une société britannique connue sous le nom de Vanwall Group et qui a annoncé en 2020 son intention de produire une série de voiture redonnant vie à la victorieuse VW5. ByKolles n'a pas souhaité commenter publiquement la situation à l'heure actuelle, se concentrant sur la compréhension des éléments qui ont mené à un refus de son engagement en WEC.

Il n'existe désormais quasiment aucune chance de voir l'Hypercar conçue par ByKolles dans le championnat cette année, alors qu'elle doit bientôt effectuer ses premiers tours de roue. Son développement a été confié l'an dernier à Tom Dillmann et Esteban Guerrieri. Frédéric Lequien a précisé qu'il n'était pas question d'inviter des concurrents de manière exceptionnelle, à l'exception comme toujours des invités aux 24 Heures du Mans.

Par ailleurs, ByKolles n'est vraisemblablement pas la seule équipe à s'être heurtée au refus d'engagement du WEC. Le nombre n'a pas été indiqué mais le patron du championnat admet qu'il s'agissait d'un "bon problème à avoir" face au nombre de demandes d'inscription. Il n'est pas non plus exclu que les 39 engagés ne soient pas tous présents sur chaque course du calendrier.

Avec Gary Watkins

Lire aussi :

partages
commentaires
Peugeot devra courir à Sebring ou Spa pour être au Mans
Article précédent

Peugeot devra courir à Sebring ou Spa pour être au Mans

Article suivant

La Porsche LMDh a pris la piste !

La Porsche LMDh a pris la piste !
Charger les commentaires