À Kristoffersson la première du World RX 2015

Depuis que la nouvelle réglementation a fait son apparition, on ne peut que se féliciter du déroulement d'un week-end de Rallycross. Quatre manches, pas de droit à l'erreur, il faut tout au long des deux jours gérer au mieux les multiples embûches qui ne manquent pas de survenir.

Au Portugal, à Montalegre, c'était une météo très ''atlantique'' qui, tout au long des deux jours, fit creuser les méninges aux pilotes, ingénieurs et team managers. Même si les choix pneumatiques sont réduits en Rallycross, deux types de monte, l'une pour le sec, l'autre pour le ''wet''. En fait c'est la matinée du dimanche avec une piste s'asséchant qui a failli faire la différence. Solberg par exemple avec une auto très typée ''temps maussade'' avait pu s'en sortir dans la tempête, il dut laisser à Timmy Hanssen le soin de faire le plein de points en troisième manche.

On se retrouvera donc avec deux demi-finales assez logiques malgré, pour Jean-Baptiste Dubourg, une petite désillusion puisque le pilote de la Citroën C4 terminait au pied des qualifications pour la fête finale.

Le retour de la pluie

Dans la première demi-finale, Solberg était heureux, il avait retrouvé la pluie et la DS 3 s'envola dès l'extinction des feux. Le Norvégien ne prit pas son tour joker de suite. Lorsqu'il le fit, au tout dernier tour, il ressortit juste devant Bakkerud. Anderson très en vue ce week-end complétait la liste des qualifiés.

Dans la seconde, malgré un départ tonitruant de Jeanney et Hansen, ce fut l'impressionnant Kristofferson qui annonçait déjà la couleur. Il semblait survoler son sujet. On avait encore rien vu. Derrière le grand Suédois, Hansen et Jeanney mettaient les deux Peugeot en finale : une belle opération pour les Lionnes qui s'annoncent d'ores et déjà comme de rudes adversaires.

Dans la finale, personne ne put rien contre le fils de l'ancien pilote Audi. Les fans se souviennent de l'impressionnante Quattro verte aux roues jaunes qui donnaient du fil à retordre aux patrons du rallycross européen des années 90. Cette fois place au fils, aussi grand, aussi talentueux qui samedi a frappé un grand coup lors de cette épreuve inaugurale du championnat 2015.

Solberg est déjà placé, tout comme Hansen. Belle troisième place de Timmy Hansen devant Davy Jeanney, son équipier chez Peugeot.

Prochain rendez-vous, la semaine prochaine sur le circuit de Hockenheim devant tous les fans du DTM. Encore un grand moment à ne pas manquer.

A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement World RX : Portugal
Circuit Montalegre
Type d'article Résumé de course
Tags bakkerud, hansen, jeanney, peugeot, solberg