Alister McRae en World RX pour la fin de saison

L'ancien pilote de WRC, petit frère du regretté Colin McRae, sera des quatre derniers rendez-vous de la saison en Championnat du monde de Rallycross – à commencer par la manche française, dans une semaine à Lohéac.

Alister McRae en World RX pour la fin de saison
Guy Wilks, Loco World RX Team, VW Polo
Alister McRae
Reinis Nitiss, EKS, Audi S1 EKS RX Quattro, Reinis Nitiss, EKS, Audi S1 EKS RX Quattro, Guy Wilks, Loco World RX Team, VW Polo
Ken Block, Kevin Hansen et Guy Wilks en piste à Mettet
Alister McRae
Alister McRae
Alister McRae avec co-pilote Bill Hayes du Proton R3 Malaysia

Alister McRae remplacera un autre ancien pilote de rallye britannique, Guy Wilks, au volant de la Volkswagen Polo du LOCO World RX Team pour les quatre derniers week-ends de la saison. Ce dernier avait en effet décidé, officiellement d'un commun accord avec l'équipe alignant cette Polo anciennement pilotée par Johan Kristoffersson, de laisser son volant après la manche québécoise de Trois-Rivières, début août.

"Tout cela s'est fait assez rapidement, mais je suis vraiment impatient d'être en France, ce sera une expérience géniale", déclare McRae, aujourd'hui âgé de 46 ans. "Vu de l'extérieur, le World RX est de plus en plus relevé et c'est probablement l'un des championnats les plus compétitifs à l'heure actuelle, donc avoir cette opportunité d'y courir est très excitante."

Né dans une famille principalement dévouée au rallye – son père, Jimmy McRae, est lui-même un multiple Champion de Grande-Bretagne –, Alistair McRae n'a qu'une expérience très limitée du rallycross. L'Écossais, qui vit désormais en Australie, n'a participé qu'à une compétition de cette discipline dans son pays d'adoption en 2015, sur une voiture de la catégorie Lites. Il a également testé l'hiver dernier une Ford Fiesta ST Supercar, construite par M-Sport, qui dispute le Global Rallycross Championship américain aux mains de Steve Arpin.

"Cette unique course en Lites et le test en Floride avec le Loenbro Motorsports m'ont procuré un peu d'expérience des voitures, mais évidemment pas au niveau de ce que ce sera en France", dit l'intéressé, qui testera la Volkswagen la semaine prochaine dans l'Hexagone. "J'aurai une énorme courbe d'apprentissage sur ce premier rendez-vous. On ira aussi vite que possible durant les manches qualificatives, et on verra jusqu'où on peut aller."

Pas très fort à la PlayStation

Pilote officiel Hyundai puis Mitsubishi en WRC à la fin des années 1990 et au début de la décennie suivante, McRae n'a pas non plus une grande expérience des courses en peloton plus globalement.

"J'ai regardé quelques images de caméra embarquée [de rallycross] sur YouTube, mais tant qu'on n'y est pas dans la réalité, c'est difficile de savoir [ce que c'est exactement]", dit-il. "Mon fils a le circuit sur sa PlayStation, mais je ne suis pas très fort à la PlayStation, donc ça pourrait être plus un handicap qu'une aide. J'ai fait un peu de circuit il y a quelques années, et j'ai débuté par le motocross, donc je suis habitué à avoir des gens autour de moi, mais ce sera différent cette fois, c'est sûr."

Vainqueur du Championnat FIA Asie-Pacifique des Rallyes en 2011, sur Proton, McRae n'a plus couru à haut niveau depuis le Rallye de Nouvelle-Zélande l'année suivante. Après Lohéac (2-3 septembre), il sera donc en Lettonie, en Allemagne et en Afrique du Sud pour finir la saison.

Avec Hal Ridge

partages
commentaires
Une troisième Polo pour PSRX en Allemagne
Article précédent

Une troisième Polo pour PSRX en Allemagne

Article suivant

Marc Cronje au départ en Afrique du Sud

Marc Cronje au départ en Afrique du Sud
Charger les commentaires