Une DS3 ex-Solberg pour René Münnich

L'expérimenté pilote allemand de rallycross et de voitures de tourisme passe ce week-end au volant d'une Citroën DS3 Supercar ex-Petter Solberg pour la cinquième manche du World RX, en Grande-Bretagne.

L'équipe All-Inkl.com Münnich Motorsport de René Münnich, anciennement victorieuse en FIA GT1, s'aligne en Championnat du monde des Voitures de Tourisme et en Championnat du monde et d'Europe de Rallycross. Dans cette dernière discipline, le patron pilote courra désormais sur une DS3 construite chez PSRX.

L'entrepreneur allemand a testé la DS3 pour la première fois à Höljes, en Suède, récemment, et ne pensait initialement pas acquérir la voiture. Il la décrit comme un pas en avant, par rapport à sa monture précédente, dans tous les domaines.

"J'ai testé la voiture et elle est fabuleuse, rapide et facile à piloter", dit Münnich à Motorsport.com. "Je ne pensais pas vraiment l'acheter avant de la conduire et même au moment de monter dedans, je me disais que c'était juste une expérience sympa. Je ne pensais pas qu'elle serait meilleure au point que j'aie vraiment besoin de l'acheter, mais dès le premier mètre, elle était géniale à piloter."

La DS3 n'est pas celle que Solberg alignait lui-même ces dernières années – elle est utilisée cette année par son fils, Oliver, en championnat de Scandinavie –, mais la seconde pilotée initialement par le champion norvégien. Cependant, l'équipe de ce dernier l'a mise en spécification actuelle.

"Pour ce qui est de la vitesse, elle sera au même niveau, elle est plus ou moins nouvelle", poursuit Münnich. "Je pense qu'elle sera comme la voiture qu'il pilotait l'année dernière, à 99% en tout cas."

Münnich a testé la voiture pour la seconde fois à Gardermoen en Norvège, lundi, la voiture devant arriver à temps au Royaume-Uni pour courir ce week-end.

Après des Audi A3 en 2015, l'équipe de Münnich a aligné, depuis le début de 2016, des SEAT Ibiza développées par ses soins. Elle continuera de le faire, mais l'ancien pilote WTCC, qui a célébré son 40e anniversaire lors de la manche du World RX à Hockenheim, début mai, dit que la Citroën l'aidera à progresser dans la hiérarchie.

"Je ne veux pas attendre cinq ou dix ans que nous trouvions l'idée pour rendre la voiture plus rapide, je pense que la meilleure solution est de suivre quelques idées sur d'autres comme celle-ci, qui a déjà fini sur le podium. J'aime aussi développer des voitures et nous n'allons pas mettre les SEAT de côté, nous essaierons aussi de les rendre meilleures et plus rapides."

Bien qu'ayant prouvé ses capacités dans les catégories Super 1600 et Supercar depuis le début de sa carrière en rallycross il y a dix ans, Münnich n'a jamais terminé sur le podium d'une compétition internationale. Il vise des demi-finales en World RX et des finales en Euro RX, où il a fini quatrième de la manche d'ouverture de l'Euro RX à Barcelone.

"En Euro RX, j'espère faire les finales et peut-être monter une fois sur le podium. C'est mon but. Je ne suis pas Petter Solberg, mais peut-être que je peux être une demi-seconde plus lent que lui, ce qui serait assez rapide pour atteindre les finales en Euro RX. En Championnat du monde, le premier palier, c'est les points [le top 16, ndlr], mais surtout les demi-finales [le top 12], et de là, avec de la chance, on peut aller en finale."

La manche britannique de la saison du World RX se déroule samedi et dimanche à Lydden Hill.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Lydden Hill
Circuit Lydden Hill Circuit
Pilotes René Münnich
Type d'article Actualités
Tags citroen ds3 supercar