Block - Le Rallycross peut devenir aussi gros que la F1

Ken Block, qui a quitté cette année le Global Rallycross américain pour le championnat mondial de la FIA, était le week-end dernier au festival de Goodwood en Angleterre, une semaine avant la sixième manche de la saison en Suède.

Block - Le Rallycross peut devenir aussi gros que la F1
Ken Block, Hoonigan Racing Division
Ken Block
Ken Block, Hoonigan Racing Division
Ken Block, Hoonigan Racing Division
Ken Block, Hoonigan Racing Division
Le 3e Ken Block, Hoonigan Racing Division
Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division
Ken Block, Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division Ford
Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division
Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division Ford
Scott Speed, Andretti Autosport Volkswagen
Scott Speed, Andretti Autosport Volkswagen

Comme on pouvait l'attendre de sa part, celui qui reste connu avant tout pour ses vidéos de gymkhana (vues des millions de fois sur la toile), mais est aussi un vrai pilote de rallye et de rallycross, a fait le show au volant d'une Ford Fiesta ST devant un public avant tout adepte des voitures plutôt anciennes de compétition.

“Pour moi qui suis fan de rallye depuis tout petit, être là et emprunter ce circuit à Goodwood est fabuleux. C'est fascinant de venir ici et de représenter ce d'où je viens, du rallye, du rallycross et du gymkhana, et de montrer aux fans ce que c'est”, a déclaré Block pour le site internet de la FIA.

L'Américain a pris aussi le temps de faire le point sur la discipline à laquelle il se consacre aujourd'hui, et sur les bons débuts de son équipe comme de la nouvelle voiture de celle-ci. La Ford Focus RS RX préparée par M-Sport pour Hoonigan Racing, avec le soutien de Ford Racing performance, a en effet remporté la dernière manche en date du World RX aux mains du jeune coéquipier de Block, Andreas Bakkerud, en Norvège.

En réalité, j'ai effectué mon premier test en dehors d'un week-end de course il y a quelques jours. J'ai fait 28 tours de Lydden Hill [en Angleterre]”, a expliqué le pilote et patron. “C'est vraiment une toute nouvelle voiture, donc le fait que j'aie pu monter sur le podium à Hockenheim et qu'Andreas [Bakkerud] ait pu s'imposer au bout de cinq courses avec est très cool. On sait qu'on a un bon package, on a juste besoin de continuer à le tester et l'affiner pour le rendre plus compétitif.”

Grand fan de F1

Plus généralement, Block s'est réjoui de la montée en puissance depuis trois saisons du World RX, encore amplifiée cette année par l'arrivée de Sébastien Loeb et, dans une moindre mesure, de la sienne.

Je pense que le sport auto en général est un endroit intéressant où se trouver aujourd'hui. L'exposition sur les réseaux sociaux commence à influencer la façon dont les gamins voient les choses, on a tellement d'informations au bout des doigts qui rendent le rôle de tout sport assez différent”, a-t-il assuré.

C'est génial de voir que le Rallycross a autant de succès, car je pense qu'il convient vraiment à cette mentalité d'avoir beaucoup d'informations courtes plutôt que quelque chose comme une course de trois heures qui est vraiment interminable pour certains gamins. Le Rallycross réussit très bien dans ce domaine, il va dans la même direction que les médias et la consommation des médias.”

Je suis comblé d'y être impliqué, et c'est génial pour la FIA de l'être aussi. J'espère qu'il va continuer de grandir pour devenir de plus en plus gros et qu'on pourra peut-être le voir défier des choses comme la F1 en termes de suivi. Je pense vraiment qu'il en a le potentiel.”

Je suis un grand fan de F1, mais j'ai un background en rallye et rallycross et j'aimerais voir ce nouveau Championnat du monde atteindre d'abord la taille du rallye, puis peut-être même de la F1.”

L'avenir du sport auto ?

Lors de la visite du World RX à Hockenheim début mai, en doublure du DTM, un autre Américain, Scott Speed, invité à courir en Audi Sport TT Cup ce week-end-là, avait tenu des propos assez proches.

Le rallycross est l'avenir du sport auto”, avait assuré à Motorsport.com le Champion en titre du Global Rallycross Championship (et actuel 2e en 2016 sur sa VW Beetle alors que son équipier Tanner Foust mène le championnat) avec des arguments similaires quant à la durée des courses et la possibilité pour les spectateurs de voir les voitures évoluer sur tout le circuit.

Et l'ancien protégé de Red Bull en F1 d'ajouter qu'il avait lui-même choisi de courir en rallycross plutôt qu'en Formule E - catégorie dans laquelle son employeur, Michael Andretti, engage également une équipe.

partages
commentaires
Andreas Bakkerud au paradis à Hell
Article précédent

Andreas Bakkerud au paradis à Hell

Article suivant

Ekström rêve d'un triplé à domicile ce week-end

Ekström rêve d'un triplé à domicile ce week-end
Charger les commentaires