Le duo de Volkswagen veut concrétiser enfin ce week-end

partages
commentaires
Le duo de Volkswagen veut concrétiser enfin ce week-end
Par : Jean-Philippe Vennin
12 mai 2017 à 16:12

Actuellement deuxième et troisième du championnat, Petter Solberg et Johan Kristoffersson rêvent d'apporter enfin une première victoire à PSRX Volkswagen Team Sweden, qui mène du côté des équipes, en Belgique ce dimanche.

Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Podium : Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi

Unique pilote à s'être montré le plus rapide de trois manches qualificatives (sur 12) depuis le début de saison, Johan Kristoffersson n'a, pas plus que son équipier et "patron" Solberg qui s'en est adjugé deux, pu confirmer par une victoire pour l'instant. Ils font partie des trois pilotes qui ont disputé les trois finales disputées à Barcelone, Montalegre et Hockenheim, en compagnie de Mattias Ekström. Mais si celui-ci s'est imposé à trois reprises à ce stade, alors qu'il n'a remporté qu'une manche de qualification, les pilotes des deux Polo GTi attendent toujours de le faire pour la première fois.

"Je pense qu'on a fait un travail incroyable dans le court laps de temps depuis lequel nous sommes associés à Volkswagen Motorsport", assure Petter Solberg. "Nous en sommes maintenant aux petits détails. Quand vous voyez tous les gens sur le paddock, regardez [Mattias] Ekström, il a fait trois bons résultats cette année, mais il connaît sa voiture depuis trois ans. Nous ne connaissons la nôtre que depuis trois mois !"

"On va voir ce qu'il se passe, mais la grande chose pour moi est la tête du championnat World RX des équipes. C'est celui que je veux cette année, Johan et moi travaillons bien ensemble dans cette direction."

"Nous voulons cette victoire", lance pour sa part Kristoffersson, qui reste sur une troisième et une deuxième places en finale et est l'actuel dauphin d'Ekström au championnat alors que PSRX mène me championnat équipes. "Nous avons montré que nous avions le rythme et la régularité, mais, comme l'a dit Petter, ça dépend des petits détails maintenant. J'ai une très bonne confiance dans chacun ici [chez PSRX, ndlr]. La bonne chose est de revenir rapidement dans la voiture cette semaine. Le championnat est fantastique et la compétition si serrée que quand on n'a pas ce sentiment qu'est l'adrénaline, ça nous manque beaucoup !"

À écouter le double Champion du monde 2015 et 2016, une des raisons pour lesquelles l'équipe n'a pas encore concrétisé en finale est liée à des tests perturbés par la météo ce printemps en Suède, même si la voiture s'est montrée extrêmement rapide lors de chaque week-end de course.

"On a perdu un peu de temps en raison de la météo en tests", rappelle-t-il en effet. "On a eu de la neige et quand elle est partie, on s'est retrouvé dans des conditions très froides. Il n'est pas surprenant que les conditions de très forte chaleur soient l'un des domaines dans lesquels on manque de données. On manque un peu d'expérience pour le set-up dans certains secteurs, mais ça viendra."

Une chance au tirage

Sur le circuit de Mettet, qui est pour l'instant la chasse gardée du team EKS avec deux victoires pour Toomas Heikkinen et une pour Ekström depuis le lancement du World RX en 2014, les Polo ne partent pas forcément favorites. Mais comme à Hockenheim, où Sébastien Loeb n'avait pas caché avoir été avantagé le week-end dernier, il faut aussi compter sur le hasard pour bien figurer.

"Il faut un peu de chance au moment du tirage au sort pour les premières manches qualificatives en Belgique", dit Solberg. "Il faut vraiment être en première ou deuxième position car c'est très difficile de dépasser ici. On a trois pistes comme ça dans la saison : ici, Hockenheim et Bextehude [ou Estering, également en Allemagne, ndlr]."

Justement, le Norvégien s'élancera depuis la deuxième place de la cinquième et dernière course de Q1, samedi, tandis que Kristoffersson sera en pole position de la troisième...

Prochain article World Rallycross
Les Volkswagen dominent, Loeb une nouvelle fois bien placé

Previous article

Les Volkswagen dominent, Loeb une nouvelle fois bien placé

Next article

Encore une position de départ avantageuse pour Loeb

Encore une position de départ avantageuse pour Loeb

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Mettet
Lieu Circuit Jules Tacheny Mettet
Pilotes Petter Solberg , Johan Kristoffersson
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview