L'équipe d'Ekström pourrait quitter le World RX

partages
commentaires
L'équipe d'Ekström pourrait quitter le World RX
Par :
1 sept. 2017 à 15:43

L'équipe EKS Championne du monde en titre, qui veut vendre la plupart de ses voitures, fait face à un avenir incertain et pourrait ne pas poursuivre son projet soutenu par Audi la saison prochaine.

Mattias Ekström, EKS
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Mattias Ekström, EKS
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Mattias Ekström, EKS
Mattias Ekström, EKS RX
Mattias Ekström, EKS RX
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1

EKS, formée en 2014 par le double Champion DTM, a coiffé les deux couronnes pilotes (avec Ekström lui-même) et équipes l'année dernière, puis le Suédois a remporté les trois premières finales de la saison 2017. Entre-temps, ce dernier n'avait pas caché que sa structure ne serait pas en mesure de défendre ses titres sans un soutien officiel d'Audi Sport, et la marque avait fini par accéder à sa demande.

À la question de savoir s'il continuerait en World RX la saison prochaine, Ekström a dit à Motorsport.com : "J'adorerais continuer, mais j'ignore si nous allons continuer. En tant que pilote, j'adorerais poursuivre en rallycross. Si je réponds en tant que pilote, je peux voir ma carrière en DTM arriver à son terme fin 2018 – avec le retrait de Mercedes. J'adorerais faire du rallycross encore une paire d'années, mais du point de vue de l'équipe, c'est une autre histoire. Je ne sais pas si nous aurons ce qu'il faut pour être là l'année prochaine."

Ekström assure que son amour des Supercars de rallycross n'a pas diminué depuis qu'il a fait ses débuts au volant de l'une d'elles en 2013. Tant lui que son équipe sont actuellement troisièmes dans leur championnat respectif.

"Ce qui ne changera jamais, c'est mon amour des voitures. Quand je m'assieds dans la voiture et entre en piste, j'en adore chaque instant parce que ces voitures sont les plus géniales. Bien sûr, les courses aussi sont géniales. Tout le monde est là pour gagner, mais il n'y a aussi qu'un seul vainqueur et je n'aime vraiment pas perdre, alors on va se battre autant qu'on le pourra toute la saison."

"Voitures d'occasion à vendre"

Dans le paddock de Lohéac, jeudi après-midi, l'équipe, qui aligne pour la première fois quatre voitures ce week-end, a révélé qu'elle allait vendre quatre de ses cinq châssis Audi S1 Supercar, et elle a invité ses rivales comme leurs pilotes à venir voir ses autos exposées avec la mention : "Voitures d'occasion à vendre".

Les S1 seront vendues aux enchères sur eBay, l'opération s'achevant par un événement retransmis en direct lors de la manche allemande de la saison à Estering, le 29 septembre. Les voitures sont à vendre individuellement, ou par lots incluant toutes les pièces. Celle d'Ekström titrée l'an dernier, avec laquelle il court aussi cette saison, restera en sa possession.

"Vendre ces voitures est un peu difficile, c'est pourquoi la mienne n'est pas à vendre. Je ne suis pas marié, donc c'est ma femme", a poursuivi Ekström. "Si nous continuons, alors nous devrons construire de nouvelles voitures, bien sûr, mais je garderai celle-là car beaucoup trop d'émotion y est attachée [pour la vendre]."

Peugeot-Hansen pas fixé non plus

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Lohéac, Kenneth Hansen, le patron du Team Peugeot-Hansen, a pour sa part précisé que l'équipe franco-suédoise devait encore confirmer ses plans futurs, en plus d'évoquer le développement de la Peugeot 208 Supercar et de viser la victoire ce week-end sur la manche française.

"Nous visons bien sûr le sommet à Lohéac", a-t-il déclaré. "Pour l'hiver qui vient, je ne sais pas encore à quoi ressemblera l'avenir, mais bien sûr, si nous pouvons être là l'an prochain, alors nous devrons faire quelque chose durant l'hiver pour essayer de développer [la voiture]. Il est difficile de dire quoi exactement : nous avons donné notre meilleur durant la saison, nous avons une voiture géniale, elle fonctionne très bien et ce n'est pourtant pas encore assez, mais j'espère qu'elle sera là [en 2018]."

Article suivant
Le guide illustré du World RX à Lohéac

Article précédent

Le guide illustré du World RX à Lohéac

Article suivant

EL1 - Kristoffersson prend (déjà ?) les devants

EL1 - Kristoffersson prend (déjà ?) les devants
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Équipes EKS RX
Auteur Hal Ridge