Galli et sa Kia de retour en fin de saison

partages
commentaires
Galli et sa Kia de retour en fin de saison
Par :
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
12 sept. 2016 à 16:34

L'ancien pilote italien du WRC devrait faire son retour en World RX lors des deux dernières manches européennes de la saison sur la Kia Rio Supercar qu'il a développée, si toutefois les chronos sont satisfaisants en tests.

Gigi Galli
Gigi Galli et Tamara Molinaro, Ford Fiesta WRC
Gianluigi Galli et Giovanni Bernacchini, Citroen Xsara WRC
Gigi Galli
Gigi Galli essaie la Kia Rio

Galli avait fait débuter la Rio lors de sa manche nationale du calendrier 2015, à Franciacorta en Italie, mais des soucis techniques l'avaient éliminé dès le premier jour de compétition.

Alors qu'il avait initialement prévu de disputer une saison complète cette année, la voiture n'est plus réapparue depuis. Mais elle roulera en test sur le circuit de Barcelone lundi prochain, juste après le neuvième rendez-vous de la saison.

Si les chronos sont compétitifs, l'ex-pilote Mitsubishi en WRC prendra part aux dixième et onzième manches de la saison en Lettonie et en Allemagne.

L'année dernière, malheureusement, nous avons eu quelques soucis sur la voiture”, a dit Galli à Motorsport.com. “Au début de cette année, nous avons décidé de ne pas participer au championnat parce que la voiture n'était pas encore prête. Nous nous sommes concentrés sur notre travail et la poursuite de nos tests.”

Le feeling [dans la voiture] est bon, mais bien sûr, je ne sais pas où nous en sommes car nous n'avons aucune référence. C'est la raison pour laquelle nous utilisons cette opportunité de tester à Barcelone le lendemain de la course, juste pour voir ce qu'est le ressenti général et ce que donne la comparaison [avec les chronos des concurrents du World RX].”

Si cette Kia re-développée se montre dans le rythme à Barcelone puis confirme lors de ses deux participations, une présence pour toute la saison 2017 sera envisageable mais Galli préfère pour l'instant se concentrer sur le court terme.

Nous nous sommes engagés, et mon souhait est de rejoindre ce fantastique championnat et voir si on peut s'y adapter un petit peu”, dit-il. “Je me concentre sur ces deux courses. J'espère qu'on pourra se faire plaisir et prendre un peu d'expérience. Je ne veux rien souhaiter de plus.”

"Demander au chrono ce qu'il en pense"

Galli cite l'urgence dans la préparation de la voiture comme principale source des problèmes rencontrés l'an dernier, mais est confiant dans le fait d'être en meilleure situation cette fois.

La voiture est arrivée très tard [pour l'Italie en 2015] et nous en étions au tout début du projet. Il y avait du travail à tous les niveaux. Comme je le disais, le feeling au volant est bon, je dois maintenant demander au chrono ce qu'il en pense. J'espère que tout se passera bien et qu'on sera satisfaits, c'est le plus beau rêve que nous puissions espérer.”

Galli a fait ses débuts en Rallycross à Franciacorta en 2014, sur une Ford Fiesta d'Olsbergs MSE, et avait manqué de peu sa qualification pour la finale avant de s'embarquer dans son projet Kia.

Photos - Lohéac, week-end "le plus important de l'année"

Article précédent

Photos - Lohéac, week-end "le plus important de l'année"

Article suivant

Peugeot en Espagne avec un objectif en tête

Peugeot en Espagne avec un objectif en tête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Pilotes Gianluigi Galli
Auteur Hal Ridge