Grönholm - "Nous étudions toutes les options possibles"

partages
commentaires
Grönholm -
Par : Jean-Philippe Vennin
9 nov. 2016 à 19:10

Suite à l'annonce du remplacement de son fils, Niclas, pour la dernière manche du World RX en Argentine à la fin du mois, le double Champion du monde des Rallyes fait le point sur la situation au sein de l'équipe Olsbergs.

Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Ford Fiesta ST, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Marcus et Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE, en conférence de presse
Kevin Eriksson, Olsbergs MSE, et Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Podium : Petter Solberg, Petter Solberg World RX Team, et Kevin Eriksson, Olsbergs MSE
Joni Wiman, Honda

L'annonce selon laquelle Niclas Grönholm cédera à Reinis Nitiss sa place au volant de l'une des deux Ford Ford Fiesta ST engagées à l'année par la structure suédoise, pour la finale de la saison 2016 du Championnat du monde de Rallycross à Rosario, le dernier week-end de novembre, a eu de quoi surprendre. Ceci dans la mesure où Marcus Grönholm lui-même est directement impliqué dans l'équipe aux côtés d'Andreas Eriksson, patron et directeur de celle-ci mais aussi père de l'autre pilote, Kevin Eriksson, vainqueur pour la première fois il y a quelques semaines en Allemagne.

Olsbergs MSE n'a pas indiqué la raison du forfait de Niclas Grönholm en Argentine. Interrogé par Motorsport.com, Marcus Grönholm a pour sa part déclaré que cette absence était due au fait que tous deux préfèrent se concentrer sur la recherche de financement pour la saison à venir.

Il n'y a pas de raison particulière”, explique l'ancien grand rival de Sébastien Loeb en WRC. “Il [Niclas] a juste décidé de faire l'impasse sur cette course afin d'économiser un peu de budget pour faire une saison dans de bonnes conditions l'année prochaine. Voilà la raison. Et nous avons dit : OK, Reinis [Nitiss] pourrait faire du bon travail, laissons-le courir pour nous.”

Entre les lignes, il faut donc comprendre que c'est l'avenir même de Grönholm junior au sein de l'équipe Championne du monde 2014 qui n'est plus assuré, et même plus si l'on en croit la suite des propos de son paternel.

Olsbergs "out" en 2017 ?

Pour le moment, je ne suis pas certain des plans d'Andreas [Eriksson] pour 2017, ni du fait qu'il engagera une équipe à proprement parler en World RX. Il n'y a rien de sûr”, ajoute en effet celui-ci. “Niclas et moi sommes donc en train de faire le tour des autres options possibles.”

Clairement, l'Amérique est la priorité pour Olsbergs [qui engage depuis cette année des Honda Civic dans le Global Rallycross Championship]. Mais je ne sais pas exactement ce qui va se passer.”

“Vous savez, j'avais un titre de manager cette année mais j'étais là surtout parce que Niclas était là, je n'ai pas un rôle si important dans l'équipe. Nous sommes de bons amis, avec Andreas, mais il travaille actuellement dans des directions différentes et je ne sais pas exactement lesquelles.”

Une saison difficile

En début d'année, Grönholm père semblait lui-même dubitatif quant au choix fait par son fils d'accepter la proposition d'Andreas Eriksson de s'engager directement au plus haut niveau avec le peu d'expérience dont il disposait. Âgé de 20 ans, le jeune homme a connu une première saison difficile, n'atteignant qu'une fois les demi-finales, en Suède, contre sept pour son équipier Eriksson (de deux mois plus jeune encore mais autrement plus aguerri et Champion RX Lites en 2014) dont une, la dernière à Estering, a débouché sur une finale - victorieuse qui plus est.

Rester en World RX

C'était une année d'apprentissage, donc je pense que l'année prochaine pourrait être bien, bien meilleure”, commente cependant Marcus Grönholm. “Il doit s'entraîner davantage, s'entraîner en termes de pilotage car là, il ne faisait qu'aller sur les courses et ce n'était pas très facile, il y a tellement de bons pilotes...”

À la question de savoir si les autres options à la recherche desquelles sont partis les Grönholm père et fils pourraient concerner d'autres championnats, comme le GRC américain justement, voire d'autres catégories ou même disciplines, l'ancien pilote Peugeot a répondu qu'elles se limitaient “uniquement au World RX.”

Prochain article World Rallycross
Bruno Famin - "Notre voiture n'était pas au niveau attendu"

Previous article

Bruno Famin - "Notre voiture n'était pas au niveau attendu"

Next article

Nitiss remplace Grönholm chez Olsbergs

Nitiss remplace Grönholm chez Olsbergs

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Pilotes Niclas Grönholm
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités