La pluie, "une bénédiction" (de plus) pour Timmy Hansen

partages
La pluie, "une bénédiction" (de plus) pour Timmy Hansen
Par :
9 août 2016 à 07:33

Le dauphin de Petter Solberg au Championnat 2015 a dû attendre le premier rendez-vous de la seconde demi-saison pour signer enfin son premier succès cette année et le premier de son équipe Championne en titre, Peugeot-Hansen.

Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Le vainqueur Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Le vainqueur Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen, le 2e Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division Ford, le 3e Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, Toomas Heikkinen, EKS RX Audi S1
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen

Le moins que l'on puisse dire est que l'aîné des fils de Timmy Hansen, le patron de l'équipe, revient de loin. Seulement dixième de la première manche, samedi, en ayant été dépassé sur la piste par son équipier Sébastien Loeb au cours de leur série pas la plus rapide, il a effectué un tête-à-queue et cassé une suspension dans la seconde. Treizième au terme de cette première journée, il ne faisait même pas partie des qualifiés pour les demi-finales.

Sixième de la troisième manche, dimanche, en ayant remporté la première série dans laquelle il était opposé seulement aux deux Seat, Hansen est remonté à la 12e et dernière place qualificative avant d'en gagner encore deux grâce à une cinquième place en Q4 (troisième de sa série derrière Petter Solberg, vainqueur de la manche, et Timur Timerzyanov).

Parti de l'intérieur de la troisième et dernière ligne en demi-finale, Hansen n'a pu gagner qu'un rang pour terminer quatrième et premier éliminé. Mais la disqualification de Timerzyanov, deuxième, lui a permis d'être repêché in extremis. On connaît la suite.

Je suis tellement surpris de gagner !”, s'est réjoui le jeune Suédois de 22 ans après l'arrivée d'une finale menée de main de maître. “Je commençais seulement à réaliser que je ne participerais pas à la finale lorsque j'ai compris que je serais au départ après le drapeau noir infligé à Timerzyanov.”

Quelques instants avant celle-ci, il a commencé à pleuvoir, ce qui était une bénédiction pour nous car la voiture fonctionnait parfaitement sur le mouillé. Des opportunités comme celle qui s'est présentée aujourd'hui n'arrivent pas très souvent et nous en avons exploité le meilleur.”

Après avoir manqué la finale lors des trois premiers rendez-vous de la saison, Hansen avait terminé sur le podium des trois suivantes et en a donc signé un quatrième, montant pour la première fois de l'année sur la plus haute marche et remportant sa cinquième finale en World RX. Ses chances de titre paraissent inexistantes, au vu de son retard au classement provisoire, mais nul doute qu'il aura pour objectif d'allonger la liste au cours des cinq rendez-vous restants.

Aujourd'hui était comme un rêve mais nous devons continuer à travailler pour améliorer la voiture et nous nous concentrons maintenant sur Lohéac, qui, nous l'espérons, sera encore un bon rendez-vous pour l'équipe”, a conclu Hansen, qui a expliqué avoir manqué un peu de vitesse durant le week-end sur ce circuit comprenant la plus longue ligne droite de départ de toute la saison.

Week-end difficile pour Loeb

Le coéquipier d'Hansen dans l'équipe franco-suédoise, Sébastien Loeb, a de son côté manqué la qualification en finale pour la troisième fois en cette saison inaugurale pour lui. Comme Hansen, il a fini quatrième de sa demi-finale alors qu'il était cinquième après les manches qualificatives.

Ce n'est évidemment pas le résultat que nous espérions”, a déclaré l'Alsacien. “Le week-end a commencé difficilement et il se termine de la même façon. Après avoir un peu tâtonné, nous avons progressé et réussi à trouver des réglages qui nous ont permis de signer de bonnes places en Q2 [troisième] et Q3 [deuxième]. Un accrochage en Q4 m'a envoyé en deuxième ligne pour la demi-finale et durant cette dernière, je me suis retrouvé enfermé dans le peloton.”

Lors de sa manche nationale à Lohéac, Loeb retrouvera pour la deuxième fois de la saison – après la Suède où il avait participé à des tests - une piste qu'il connaît pour y avoir pris part à la manche française de ce qui était alors le Championnat d'Europe, il y a trois ans, au volant d'une Citroën DS3.

Championnats - Solberg repasse en tête devant Ekström

Article précédent

Championnats - Solberg repasse en tête devant Ekström

Article suivant

Bakkerud encore sur le podium, Kristoffersson y fait son retour

Bakkerud encore sur le podium, Kristoffersson y fait son retour

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Canada
Lieu Trois-Rivières
Pilotes Sébastien Loeb , Timmy Hansen
Auteur Jean-Philippe Vennin