Loeb - "Il reste encore un peu de travail"

"Plutôt" satisfait de son premier podium en Championnat du monde de rallycross à Mettet, ce perfectionniste de Sébastien Loeb veut maintenant réduire l'écart avec Mattias Ekström au classement général.

Loeb - "Il reste encore un peu de travail"
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Podium : le vainqueur Mattias Ekström, EKS RX, le 2e Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, le 3e Petter Solberg, Petter Solberg World RX Team
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Podium : le vainqueur Mattias Ekström, EKS RX, le 2e Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, et le 3e Petter Solberg, Petter Solberg World RX Team, prennent un selfie
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, en tête
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen

Le moins que l'on puisse dire est que Sébastien Loeb se prend au jeu, et qu'il apprend vite. Le pilote Peugeot-Hansen est monté sur un podium de rois dimanche en Belgique, aux côtés de Mattias Ekström et de Petter Solberg. Et cela au terme d'un week-end lors duquel il a été performant de son premier à son dernier tour de roue, ayant signé le 3e chrono dès les premiers essais le samedi.

"Depuis les essais libres, je me sentais bien sur cette piste et dans la voiture", dit Loeb, qui les découvre toutes cette année à l'exception de Lohéac où le World RX fera étape pour sa manche française début septembre. "J’ai commencé à bien prendre mes marques. J’ai eu un bon tirage au sort. J’ai pris de bons départs et j’ai su en profiter d’entrée."

La chance a en effet tourné et contrairement à ce qu'il en avait été à Hockenheim, l'Alsacien a eu la possibilité de s'élancer en pole position de sa première course qu'il a dominée pour remporter sa toute première victoire en manche qualificative. Parti sur un tel rythme, il n'a plus quitté les premières loges pour terminer troisième à l'issue des quatre manches.

La seule qu'il n'a pas conclue dans le trio de tête a été la deuxième, samedi, dans laquelle il a commis une légère erreur en empruntant le tour Joker et s'est retrouvé un moment sur deux roues après avoir été au coude-à-coude avec Johan Kristoffersson et avoir touché un mur de pneus (photo à gauche).

Loeb a ensuite connu une fin de week-end intense mais sans problème, terminant en dauphin d'Ekström tant en demi-finale qu'en finale – où il est resté d'un cheveu devant Solberg qui avait emprunté le tour Joker au tout dernier moment.

"C’est un week-end plutôt réussi pour moi", a-t-il déclaré. "C’est mon premier podium en rallycross. C’est plutôt sympa et, surtout, j’ai été dans le coup durant tout le week-end."

En ce début de saison, le Français a pris un ascendant inattendu sur son jeune coéquipier, le vice-Champion du monde en titre Timmy Hansen. Il faut dire que celui-ci, peut-être rendu un peu fébrile par l'arrivée d'un si illustre compagnon de team et l'engouement qui entoure celle-ci, a certes commis une erreur à Montalegre (en tentant de dépasser Ekström au premier virage en demi-finale) mais n'a pas été verni à Hockenheim (incendie sur sa 208 avant la Q3 puis voiture disqualifiée de la Q4 car trop légère), et a subi un nouveau coup du sort en provoquant un faux départ en finale sur le circuit Jules-Tacheny. Contraint de passer deux fois par le tour Joker, ses chances de podium en étaient annihilées.

Reste que les Peugeot 208 WRX, si elles semblent un peu à la peine, comme toutes leurs rivales, face aux Audi S1 du team EKS (en tout cas celle d'Ekström en Belgique), n'en sont pas très loin en performance sur un tour et que leurs deux pilotes devraient désormais être à prendre en compte pour la victoire lors de chaque rendez-vous.

"Il reste encore un peu de travail pour aller chercher Ekström devant", conclut toutefois Sébastien Loeb. "Il a l’air de marcher fort. Il est très rapide sur tous les terrains. Il va falloir s’accrocher. En tout cas, nous étions dans le match ici. Il faudra récidiver à Lydden Hill."

La manche britannique du calendrier, dans le berceau de la discipline, aura lieu les 28 et 29 mai.

partages
commentaires
Mattias Ekström, de plus en plus incontournable
Article précédent

Mattias Ekström, de plus en plus incontournable

Article suivant

Mais qu'arrive-t-il à Timmy Hansen ?

Mais qu'arrive-t-il à Timmy Hansen ?
Charger les commentaires