Loeb - "Le podium est encore jouable"

partages
commentaires
Loeb -
Par : Jean-Philippe Vennin
12 oct. 2016 à 18:00

Cinquième du Championnat World RX à la veille de l'avant-dernière manche, ce week-end à Estering, le pilote Peugeot-Hansen veut ajouter une seconde victoire à son palmarès dès que possible.

Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Le vainqueur Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Le vainqueur Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Le 3e Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen, le vainqueur Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Toomas Heikkinen, Sébastien Loeb et Timmy Hansn au départ
Le vainqueur Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen, le deuxième, Davy Jeanney, Team Peugeot Hansen

Vainqueur de sa première demi-finale puis surtout de sa première finale à Riga, Sébastien Loeb a atteint son premier objectif qui était de s'imposer au moins une fois dès sa première saison en Championnat du monde de Rallycross. Sa régularité du début de saison, avec deux deuxièmes places en Belgique et en Suède, lui vaut d'occuper la cinquième place du classement général.

Depuis la course de Riga, il y a quinze jours, je sais que je peux gagner. C’est sûr que c’est encore plus motivant de savoir que l’on a la voiture pour. Il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas nous battre pour la victoire à Estering. Le podium final au Championnat pilote est encore jouable”, assure l'Alsacien qui compte 14 points de retard sur son vieux rival Petter Solberg, actuellement troisième.

Pour la troisième fois de la saison après les rendez-vous historiques de Höljes, en Suède justement, et de Lohéac, Loeb ne sera pas plongé dans l'inconnu en Allemagne quand il prendra la piste, samedi matin dans la région de Hambourg, pour la séance d'essais libres précédant les deux premières manches qualificatives.

Contrairement à d’habitude, je vais aborder une piste que je connais déjà puisque j’ai eu l’occasion de mener une journée d’essais sur ce circuit”, confirme-t-il.

Il n’y a pas tellement de virages mais ils ne sont pas simples. Le premier, notamment, est assez délicat. C’est une épingle très serrée avec un peu d’asphalte à l’intérieur et il n’est pas aisé de se placer idéalement pour avoir une bonne motricité en sortie en vue de la grande allonge qui suit. Je pense que c’est un virage qui peut vite faire de gros écarts.”

Titre des équipes en jeu

Si Loeb espère encore un top 3 au championnat, l'objectif prioritaire en cette fin de saison pour Peugeot-Hansen est bien de conserver sa couronne par équipe obtenue en 2015. Au terme de cinq des six dernières manches disputées, elle a réduit son retard sur EKS, la structure de Mattias Ekström, pour revenir à huit petits points seulement avant Estering.

La voiture fonctionne très bien. Je sens que nous avons franchi un cap. Nous savons que nous avons la vitesse pour gagner”, déclare son patron, Kenneth Hansen. “Cela dit, Estering est une piste difficile, assez différente de Barcelone et Riga. Elle est un peu plus glissante.”

Néanmoins, nous y avons mené une bonne séance d’essais. [Son fils] Timmy connaît bien la piste et Sébastien ne la découvrira pas complètement car il y a déjà effectué une journée d’essais. L’an passé, nous avions gagné et ce sera à nouveau notre but même si notre objectif ultime est de marquer le plus de points possible en vue du Championnat par équipe.”

Double podium en 2015

Cette victoire de la saison dernière, plus tôt dans la saison que cette année, avait été remportée par Davy Jeanney dont c'était la seconde après celle de Trois-Rivières, au Québec. Samedi et dimanche, le Français sera comme d'habitude présent sur une 208 de l'équipe “B” Peugeot-Hansen Academy. Timmy Hansen avait pour sa part terminé troisième, ce qui plaçait les deux 208 sur le podium.

C’est une piste chargée d’histoire pour moi car mon père y a souvent couru et j’ai le souvenir de l’y avoir vu gagner à plusieurs occasions et se battre pour le Championnat d’Europe”, raconte l'aîné des Hansen. “Je me souviens aussi du niveau de performance de la Peugeot 208 WRX, l’an passé. Davy s’était montré ultra-rapide tout au long du week-end.”

Je ne me souviens pas d’un pilote ayant été si dominateur sur ce circuit où le premier virage est si piégeux. Il est très risqué. Si vous le franchissez en tête, vous apparaissez comme une cible pour vos adversaires. C’est très difficile de se montrer constant sur cette piste. Davy y est parvenu l’an passé. J’essaierai de l’imiter cette année. Ce ne sera pas aisé car la pointe de vitesse ne suffit pas sur une telle piste. Les circonstances de course sont tout aussi importantes.”

Prochain article World Rallycross
Ekström - "Mon avance peut disparaître rapidement"

Previous article

Ekström - "Mon avance peut disparaître rapidement"

Next article

Cyril Raymond a découvert sa Fiesta Supercar

Cyril Raymond a découvert sa Fiesta Supercar

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Allemagne
Lieu Estering
Pilotes Sébastien Loeb , Timmy Hansen , Davy Jeanney
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview