Petite déception pour Hansen, plus grosse pour Loeb

partages
commentaires
Petite déception pour Hansen, plus grosse pour Loeb
Par : Jean-Philippe Vennin
15 mai 2017 à 16:45

Seul représentant de Peugeot-Hansen en finale, Timmy Hansen a signé en Belgique un second podium de suite après sa troisième place à Hockenheim le week-end précédent, mais aurait pu s'imposer sans une crevaison.

Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Podium : le vainqueur Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden, le deuxième Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen, le troisième Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Podium : Mattias Ekström, EKS, Audi S1 EKS RX Quattro, Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi, Timmy Hansen, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Ken Block, Kevin Hansen et Guy Wilks en piste à Mettet
Sebastien Loeb, Team Peugeot-Hansen, Peugeot 208 WRX
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen, Timo Scheider, MJP Racing Team Austria Ford Fiesta ST
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen

L'équipe franco-suédoise a poursuivi sa progression en Belgique avec une seconde deuxième place cette saison, après celle de Sébastien Loeb au Portugal, mais aussi un troisième podium consécutif, cette fois en passant tout près de la victoire.

Vainqueur de sa demi-finale en ayant surpris Johan Kristoffersson, en pole position à ses côtés, Timmy Hansen était en effet parti pour faire de même en finale malgré une échauffourée avec Petter Solberg quand il a essayé de passer celui-ci au freinage du premier virage et qu'ils se sont touchés. Malgré, ou grâce à, car le pilote de la Volkswagen a perdu du temps dans l'affaire.

Hélas pour lui, une crevaison à environ un demi-tour de l'arrivée est venue contrarier l'avancée du pilote de la 208 alors qu'il semblait avoir pris la mesure de ceux des deux Polo, le contraignant à s'incliner face à Kristoffersson en sortant du tour Joker, juste avant la ligne d'arrivée.

J’ai enchaîné peut-être les meilleurs tours que j’aie jamais réalisés en rallycross. Je ne suis pas près de les oublier !

Timmy Hansen, deuxième de la finale en Belgique

"J’ai pris un bon départ qui m’a permis de suivre Petter Solberg de très près. Je l’ai doublé au troisième tour et je n’ai pas lâché même s’il m’a serré contre les pneus. J’ai ensuite enchaîné peut-être les meilleurs tours que j’aie jamais réalisés en rallycross. Je ne suis pas près de les oublier", a assuré le vice-Champion du monde 2015 – derrière le même Solberg –, qui a conservé 11 centièmes d'avance sur le Norvégien pour la deuxième place.

"Une fois en tête, j’ai réalisé un tour que je pensais parfait, mais on m’a indiqué à la radio qu’il fallait aller encore plus vite et c’est ce que j’ai fait, même si ça me paraissait impossible. C’était incroyable ! Conduire une voiture aussi performante est ce pour quoi je vis ! Malheureusement, j’ai eu une crevaison dans le dernier tour et je suis sorti deuxième de mon joker lap. Quel dommage ! Nous avions la victoire dans nos mains…"

Après un début de saison difficile en Espagne, Peugeot-Hansen s'est bien repris dès Montalegre et a confirmé depuis, se rapprochant à dix points de la structure EKS de Mattias Ekström tout en en ayant justement encaissé dix de pénalité au Portugal pour une erreur de marquage des pneus.

"Nous avons progressé tout au long du week-end", déclare le patron de l'équipe, Kenneth Hansen. "Sans [la crevaison de son fils aîné], les écarts de temps montrent que la Peugeot 208 WRX se serait imposée. De son côté, Sébastien [Loeb] a été victime de ce premier virage de Mettet qui relève souvent de la loterie. Il n’a pas pu s’exprimer en demi-finale."

En effet, l'Alsacien a connu un week-end loin des espoirs qu'avait soulevés sa première partie de week-end en Allemagne. S'élançant en pole position de sa course en Q1, il occupait la troisième place samedi soir mais a rétrogradé à la cinquième le lendemain matin, échangeant ainsi de position avec son coéquipier.

Tonneaux pour Kevin Hansen

"Pour moi, le bilan de ce week-end est forcément décevant. J’avais un bon rythme jusqu’en Q3. Malheureusement, ça s’est mal passé en Q4", raconte Loeb, resté bloqué dans le mur de pneus à l'intérieur du premier virage après un contact avec Ekström qui l'avait, jugeait-il, tassé. "En demi-finale : pas mieux. Je me suis fait jeter hors de piste [par Kevin Eriksson un peu en perdition sur la bosse, ndlr] à l’extérieur du premier virage. Je réussis à remonter, mais j’ai la durite de turbo qui se débranche, mettant la voiture en panne. J’espère que ça ira mieux à Lydden Hill, lors de la prochaine manche."

Sur la troisième 208, mais en version 2016, de l'équipe, Kevin Hansen occupait la neuvième place au terme de la première journée, mais a produit bien malgré lui une des images du week-end avec un double tonneau en Q3 qui a mis un terme à son week-end.

Prochain article World Rallycross
Hirvonen va tester une Supercar à Silverstone

Previous article

Hirvonen va tester une Supercar à Silverstone

Next article

Kristoffersson pilotait avec "un immense sourire sur le visage"

Kristoffersson pilotait avec "un immense sourire sur le visage"