Solberg en tête avant les demi-finales, Loeb quatrième

partages
commentaires
Solberg en tête avant les demi-finales, Loeb quatrième
Par :
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
23 avr. 2017 à 12:48

L'équipe PSRX Volkswagen Sweden a continué de dominer le rendez-vous portugais du Championnat du monde de Rallycross à Montalegre, Petter Solberg passant en tête à l'issue des quatre manches qualificatives.

Solberg a fixé le meilleur chrono en Q3 et le deuxième plus rapide en Q4 pour s'emparer de la tête du classement et empocher 16 points au championnat. Parti côte-à-côte avec Johan Kristoffersson lors de la dernière course en Q3, le Norvégien s'est jeté d'entrée dans le tour Joker tandis que son équipier oubliait de le faire – tout comme Andreas Bakkerud lors de la première manche, samedi – et recevait une pénalité de 30 secondes alors qu'il avait une nouvelle fois réalisé le meilleur chrono.

Malgré sa 21e place en Q3 et une 12e seulement en Q4, Kristoffersson, vainqueur des deux premières manches la veille, s'est maintenu à la troisième place du général.

Le Champion du monde en titre, Mattias Ekström, a amélioré sa position dimanche matin, passant de la cinquième à la seconde place en ayant gagné sa course pour terminer deuxième de Q3 avant de partir à la poursuite de Solberg lors de la dernière de Q4. Le Suédois a été dépassé par l'un de ses équipiers, Reinis Nitiss, dans le dernier tour quand celui-ci a pris son Joker, mais cela n'a pas affecté sa position au classement.

Loeb revient de loin

Comme celle de Kristoffersson, la tâche de Sébastien Loeb a été plus ardue en cette seconde matinée à Montalegre, le pilote Peugeot-Hansen perdant du temps en Q3 après un tête-à-queue et un contact avec un Kevin Eriksson en perdition dans la portion en terre.

"Mon rythme était bon mais Eriksson est sorti juste devant moi et je n'ai pas pu l'éviter", a réagi le Français, qui perdait six places pour se retrouver neuvième du classement intermédiaire avant la dernière manche. Mais le nonuple Champion du monde des Rallyes s'est bien repris en Q4, prenant la tête au premier virage après s'être élancé de l'extérieur de la piste et gagnant sa course pour signer le troisième temps et remonter en quatrième position au général. Cela lui vaudra une place sur la première ligne en demi-finale.

"La grille d'intercooler s'est détachée et j'ai perdu beaucoup de puissance. Quel dommage, je suis toujours en 'demie' mais plus aussi bien placé", a pour sa part expliqué après la Q3 Eriksson, qui allait finalement se retrouver en dehors du Top 12 à l'issue de Q4 – tout comme son équipier Timo Scheider qui avait fini sur le podium à Barcelone – alors qu'il occupait la quatrième place au terme de la première journée.

Le duo letton constitué de Nitiss et de Janis Baumanis a délivré de solides performances en ce dimanche matin, le premier remontant dans la hiérarchie avec notamment une belle deuxième place derrière Solberg dans sa course en Q4, après avoir passé son leader Ekström dans le dernier tour. Baumanis était en dehors du Top 12 samedi soir mais une septième et une huitième place en Q3 et Q4 lui valent la sixième position, son équipier Timur Timerzyanov prenant la neuvième et accédant lui aussi aux demi-finales. Entre les deux Ford Fiesta du team STARD terminent les deux 208 de Kevin et Timmy Hansen.

Bakkerud et Block à l'arrachée

En toute fin de peloton après ses mésaventures du premier jour, Andreas Bakkerud, qui n'avait plus grand-chose à perdre sur sa Ford Focus, s'est lui aussi qualifié en gagnant ses deux courses et se classant sixième de Q3, puis remportant la Q4 pour prendre la 10e place devant son équipier Ken Block. Leur qualification sur le fil, ainsi que celle de Toomas Heikkinen sur la troisième Audi, s'est faite in extremis au détriment de Niclas Grönholm qui a cependant signé le meilleur week-end de sa jeune carrière en World RX.

Jean-Baptiste Dubourg a terminé 17e et son équipier au sein du DA Racing, Grégoire Demoustier, quatre places plus loin. Les demi-finales et la finale se dérouleront à partir de 16 heures, heure de Paris.

Classement intermédiaire avant les demi-finales

 PiloteVoitureÉquipeQ1Q2Q3Q4QTPI
1  Petter Solberg VW PSRX 45 45 50 45 185 16
2  Mattias Ekström Audi EKS 39 38 45 38 160 15 
3  Johan Kristoffersson VW PSRX 50 50 23 32 155 14 
4  Sébastien Loeb Peugeot Hansen 42 39 25 42 148 13 
5  Reinis Nitiss Audi EKS 30 36 42 39 147 12 
6  Janis Baumanis Ford STARD 40 33 37 36 146 11 
7  Kevin Hansen Peugeot Hansen 37 37 36 34 144 10 
8  Timmy Hansen Peugeot Hansen 35 31 40 35 141
9  Timur Timerzyanov Ford STARD 33 40 39 29 141 8
10  Andreas Bakkerud Ford HRD 23 24 38 50 135
11  Ken Block Ford HRD 27 32 35 40 134
12  Toomas Heikkinen Audi EKS 36 29 31 37 133
13  Niclas Grönholm Ford GRX 31 34 34 33 132
14  Kevin Eriksson Ford Austria 38 42 21 30 131
15  Timo Scheider Ford Austria 32 35 32 31 130
16  Guy Wilks VW Loco 34 27 33 27 121
17  J.-B. Dubourg Peugeot DA Racing 29 28 29 28 114 0
18  René Münnich SEAT Münnich 26 30 30 25 111
19  Martin Kaczmarski Ford Kaczmarski 28 25 28 26 107
20  "Csucsu"  Kia Speedy 25 26 27 24 102
21  Grégoire Demoustier Peugeot DA Racing 24 23 26 23 96
22  Joaquim Santos Ford Bompiso 21 21 24 22 88

Barème : 50, 45, 42 et 40 points sont attribués au quatre premiers de chaque manche qualificative, puis 39, 38, 37, etc. Les 16 premiers marquent 16 à un point intermédiaire au championnat à l'issue des quatre manches (PI), les 12 premiers passent en demi-finale (rapportant de 6 à 1 point) et les six premiers de chaque demi-finale en finale (rapportant 8, 5, 4, 3, 2 et 1 point).

Article suivant
Les Polo en tête devant Loeb après la première journée

Article précédent

Les Polo en tête devant Loeb après la première journée

Article suivant

Ekström et Loeb matent les Polo en finale

Ekström et Loeb matent les Polo en finale
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Montalegre
Lieu Montalegre
Pilotes Petter Solberg
Auteur Hal Ridge