Trois Polo pour mettre fin à un an de disette

Relativement discret mais toujours dans le coup depuis le début de saison, le Volkswagen RX Team Sweden espère remporter ce week-end à Lydden Hill sa première victoire depuis un an.

Trois Polo pour mettre fin à un an de disette
Johan Kristoffersson, VW RX Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen
Anton Marklund, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Tanner Foust, Marklund Motorsport Volkswagen Polo
Tanner Foust, Marklund Motorsport Volkswagen Polo
Tanner Foust, Marklund Motorsport Volkswagen Polo
Tanner Foust, Marklund Motorsport Volkswagen Polo

Une Polo ne s'est en effet plus imposée en finale d'une épreuve de Championnat du monde de Rallycross depuis un an et même un peu plus, et la victoire de Topi Heikkinen à Mettet pour le troisième rendez-vous de la saison 2015. Un succès qui suivait de près celui de Johan Kristoffersson lors de la course d'ouverture à Montalegre, au Portugal.

De l'eau a coulé sous les ponts depuis. Si ces deux victoires avaient été obtenues avec les deux équipes représentant alors Volkswagen en World RX, Marklund Motorsport et VW Team Sweden, ces deux-là ont fusionné à l'intersaison pour donner naissance au Volkswagen RX Team Sweden.

Si elle a beaucoup moins fait parler d'elle que ses rivales EKS, Peugeot-Hansen ou Solberg RX depuis le début de saison, l'équipe n'en a pas moins toujours été dans le coup. Son pilote leader, Johan Kristoffersson, troisième du championnat en 2015 et qui occupe la même position cette année après trois épreuves, ne doit qu'à un peu de malchance de ne pas être plus proche de Mattias Ekström et Petter Solberg (58 points contre 78 et 73 respectivement) au championnat.

À chaque fois vainqueur d'une manche qualificative, le Suédois a terminé troisième puis deuxième du classement intermédiaire (après les quatre manches) à Montalegre et Hockenheim. Mais au Portugal, il a été ensuite été victime en finale d'un contact avec Solberg (qui sortait du tour Joker), suffisamment violent pour casser un arbre de suspension de la Polo. Et en Allemagne, une crevaison à l'arrière gauche, due à un autre contact au premier virage, ne l'a pas empêché de mener cinq des six tours de sa demi-finale, faisant preuve d'une maestria impressionnante, avant de se faire passer par trois concurrents et de voir une qualification en finale lui échapper de peu.

Encore bien placé après les manches à Mettet avec une quatrième place, Kristoffersson a ensuite terminé deuxième de sa demi-finale en Belgique mais sa Polo s'est retrouvée sur trois cylindres au départ de la finale et il n'a pas été plus loin que le premier tour...

Nous avons pas obtenu les résultats que nous méritions lors des trois premières courses, mais nous avons confiance dans notre potentiel et si nous continuons de la même façon, je suis sûr que nous gagnerons des places en course et au championnat”, dit Kristoffersson. “Nous travaillons tout le temps sur de petits détails pour essayer de mieux comprendre la voiture et de la rendre encore plus rapide.”

Foust en renfort

À Lydden Hill ce week-end, en plus de Kristoffersson et d'Anton Marklund, l'équipe alignera une troisième Polo pour Tanner Foust, dominateur et vainqueur des deux premiers rendez-vous du Global Rallycross Championship 2016 la semaine dernière à Phoenix en ayant pris l'ascendant sur son équipier, le Champion en titre Scott Speed. L'Américain est un habitué des lieux à Lydden Hill puisqu'il y a fait ses débuts en Rallycross et a pris part aux six dernières éditions de la manche britannique du Championnat d'Europe puis du monde.

“J'ai regardé beaucoup de vidéos montrant la façon dont les voitures se comportent cette année, et j'aime leur set-up”, dit Foust, qui retrouve la Polo alors qu'il pilote une Beetle de l'équipe Andretti aux USA. “Mais je ne vais avoir que quelques tours pour m'adapter à la voiture et aux pneus avant que les courses ne commencent.”

Ce sera pour la courte séance d'essais libres de samedi matin, avant les deux premières manches qualificatives qui se dérouleront en effet à partir de 13h00 puis 15h30, heure française.

partages
commentaires
Mais qu'arrive-t-il à Timmy Hansen ?

Article précédent

Mais qu'arrive-t-il à Timmy Hansen ?

Article suivant

Q1 - Victoire de Solberg, problèmes pour Loeb et Jeanney

Q1 - Victoire de Solberg, problèmes pour Loeb et Jeanney
Charger les commentaires