Volkswagen n'écarte pas un possible engagement en WRX électrique

partages
commentaires
Volkswagen n'écarte pas un possible engagement en WRX électrique
Par :
5 janv. 2019 à 17:30

Volkswagen pourrait faire son retour en World Rallycross dès l'année prochaine, si le projet d'un passage du championnat au tout électrique, envisagé à l'horizon 2021, se matérialise.

Le team PSRX de Petter Solberg, soutenu par Volkswagen, a annoncé en décembre qu'il ne serait pas présent dans le championnat cette année, une décision motivée par le manque de concurrence à la suite du désengagement de Peugeot et de l'arrêt du soutien d'Audi à l'équipe de Mattias Ekström.

Si PSRX n'alignera pas ses Polo cette année, malgré les titres par équipes et pilotes (avec Johan Kristoffersson) conquis ces deux dernières années, Volkswagen Motorsport continue toutefois à évaluer le projet de transition électrique du World RX. Le constructeur allemand juge néanmoins qu'il faudrait que d'autres marques rejoignent elles aussi le championnat pour qu'il puisse s'engager.

"Nous avons soutenu cette idée [de EWRX] depuis le tout début et, comme nous l'avons indiqué auparavant, nous restons intéressés", fait savoir Sven Smeets auprès de Motorsport.com. "Mais cela ne dépend pas que de nous. Il faut qu'il y ait d'autres marques souhaitant faire avancer le rallycross électrique et que nous prenions une décision ensemble."

Lire aussi :

Lorsqu'il lui a été demandé si Volkswagen pourrait être présent en World RX l'année prochaine si jamais le feu vert est donné au passage à l'électrique après la deadline du 29 mars, Smeets a indiqué : "Bien sûr, nous y penserions sérieusement, mais nous y regarderons lorsqu'il le faudra."

Les équipes privées peuvent faire le show

En l'état actuel des choses, le World RX sera formé en 2019 d'équipes ne recevant pas le soutien officiel de constructeurs, toutefois Smeets estime que des engagés privés peuvent offrir une compétition intéressante en l'absence de programmes d'usine.

"Bien sûr, avec le départ de Ford fin 2017 et en l'absence d'Audi, Peugeot et de PSRX Volkswagen en 2019, la situation du championnat a changé considérablement", souligne-t-il. "Mais pour être honnête, avec un solide groupe de privés d'un même niveau, le World RX peut encore offrir une très belle compétition. Pour le championnat, il est désormais important d'avoir une compétition équilibrée, avec le nombre nécessaire de voitures."

La marque allemande va quant à elle poursuivre le développement de sa quatre roues motrices électrique, l'ID. R, avec laquelle elle a battu l'an dernier le record de Pikes Peak, dans l'optique de s'appuyer sur ce concept à l'avenir. "Nous travaillons actuellement sur d'autres développements pour l'ID.R et nous en tirerons beaucoup d'enseignements qui seraient utiles pour un projet futur en WRX électrique ou tout autre projet électrique", explique Smeets. "Nous avons quelques idées intéressantes et nous travaillons sur un programme [pour l'ID.R] pour 2019."

Article suivant
Le promoteur du WRX répond aux insatisfaits : "Mon Dieu, que veulent-ils de plus ?"

Article précédent

Le promoteur du WRX répond aux insatisfaits : "Mon Dieu, que veulent-ils de plus ?"

Article suivant

Le projet de WRX électrique passe aux oubliettes

Le projet de WRX électrique passe aux oubliettes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Équipes SDRX
Auteur Hal Ridge