Ekström leader, Solberg impressionnant, Loeb à la peine

Vainqueur puis deuxième des deux premières manches qualificatives sur son Audi, ce samedi en Allemagne, le Champion du monde en titre pointe en tête à l'issue de la première journée devant Timmy Hansen, vainqueur de la seconde.

Avec l'Audi S1 de son équipe EKS qui porte le #1 pour l'avant-dernière fois ce week-end, Mattias Ekström a remporté sa course lors de chacune des deux premières manches qualificatives sur la piste humide d'Estering, à Buxtehude, celle-là même où il avait été titré l'année dernière. Au classement intermédiaire provisoire, il précède donc Timmy Hansen, qui s'est montré le plus rapide de la deuxième manche alors qu'il n'avait réalisé que le septième chrono de la première sur sa 208 du Team Peugeot-Hansen.

Mais le véritable exploit de ce samedi est à mettre au crédit de Petter Solberg. Cinq jours après avoir été opéré de la clavicule gauche fracturée lors de son accident au départ d'une des demi-finales en Lettonie, il y a deux semaines, le Norvégien a signé le cinquième temps de la première manche (bien qu'étant sorti large au premier virage) puis le troisième de la seconde, terminant deuxième de chacune de ses courses derrière les Audi de Toomas Heikkinen puis d'Ekström.

Solberg complète ainsi le trio de tête provisoire sur la plus mieux placée des Polo de PSRX Volkswagen Sweden. En effet, son équipier Johan Kristoffersson, d'ores et déjà titré depuis Riga – tout comme l'équipe –, a connu une première journée plus difficile qu'à l'accoutumée en raison de départs trop moyens et du trafic. Bloqué derrière Davy Jeanney durant plus de la première moitié de sa course en Q1 (huitième chrono), il a encore eu une course imparfaite, selon ses dires, en Q2 (quatrième) et occupe la cinquième place du général derrière Andreas Bakkerud.

Meilleur temps des essais libres le matin sur sa Ford Focus RS de la Hoonigan Racing Division, l'autre Norvégien, qui court toujours après sa première victoire cette saison, s'est classé quatrième de la première manche mais seulement 12e de la seconde.

Deux fois auteur du sixième chrono, ayant terminé sa première course en dauphin de Bakkerud et la seconde en troisième position derrière son frère Timmy et Kristoffersson, Kevin Hansen occupe cette même place au classement provisoire. Mais Sébastien Loeb, sur la troisième 208 de Peugeot-Hansen, a été plus à la peine avec un premier virage mouvementé puis du temps perdu derrière Janis Baumanis... le tout à deux reprises ! Seulement 18e de la première manche, il a fait mieux avec le septième chrono de la seconde mais se retrouve à ce stade 13e et premier non qualifié pour les demi-finales.

Derrière Heikkinen sur la seconde Audi EKS, Sebastian Eriksson occupe la huitième place avec sa Ford Fiesta de l'équipe Olsbergs. Le Suédois, qui court habituellement aux États-Unis et effectue sa seconde apparition de l'année en World RX après sa manche nationale, précède son homonyme (sans aucun lien de parenté) Kevin Eriksson, vainqueur l'an dernier à Estering, qui est lui-même suivi de Reinis Nitiss, Ken Block et Janis Baumanis complétant le top 12 provisoirement qualifié.

Pour son premier week-end de compétition de l'année, Davy Jeanney, au volant de la Peugeot 208 du DA Racing habituellement dévolue à Jean-Baptiste Dubourg (laquelle était pilotée en Lettonie par François Duval), a signé un bon 12e temps en Q1 mais un tête-à-queue dans le dernier tour en Q2 lui a valu de se classer 22e et dernier, ruinant plus que probablement ses espoirs de demi-finale.

Rapide aux essais libres, Niclas Grönholm a souffert avec des pneus pluie en Q1 puis subi une crevaison en Q2 et se retrouve lui aussi très loin. De son côté, le rallyman Dieter Depping, qui fait, à 51 ans, ses débuts en rallycross sur une troisième Polo de PSRX, occupe la 15e place et il est le mieux placé des cinq pilotes allemands engagés ce week-end à domicile. Parmi ceux-ci, l'unique concurrent régulier du championnat qu'est Timo Scheider a lui aussi connu une journée difficile.

Avec Hal Ridge 

Classement après Q2

 PiloteVoitureÉquipeQ1Q2Q3Q4TPPI
1  Mattias Ekström Audi S1 EKS 1er 2e     95  
2  Timmy Hansen Peugeot 208 Hansen 7e 1er     87  
3  Petter Solberg VW Polo PSRX 5e 3e     81  
4  Andreas Bakkerud Ford Focus HRD 2e 12e     77  
5  Johan Kristoffersson VW Polo PSRX 8e 4e     76  
6  Kevin Hansen Peugeot 208 Hansen 6e 6e     76  
7  Toomas Heikkinen Audi S1 EKS 4e 10e     74  
8  Sebastian Eriksson Ford Fiesta Olsbergs 3e 13e     73  
9  Kevin Eriksson Ford Fiesta Austria 10e 9e     69  
10  Reinis Nitiss Audi S1 EKS 9e 11e     68  
11  Ken Block Ford Focus HRD 13e 8e     67  
12  Janis Baumanis Ford Fiesta Stard 17e 5e     66  
13  Sébastien Loeb Peugeot 208 Hansen 18e 7e     63  
14  Timur Timerzyanov Ford Fiesta Stard 11e 15e     62  
15  Dieter Depping VW Polo PSRX 15e 16e     57  
16  Timo Scheider Ford Fiesta Austria 14e 17e     57  
17  René Münnich Seat Ibiza Münnich 20e 14e     54  
18  "Csucsu" Kia Rio Speedy 16e 18e     54  
19  Davy Jeanney Peugeot 208 DA Racing 12e 22e     54  
20  Martin Kaczmarski Ford Fiesta Kaczmarski 21e 19e     48  
21  Niclas Grönholm Ford Fiesta GRX 19e 21e     48  
22  Andreas Steffen Ford Fiesta Steffen 22e 20e     46  

Barème : 50, 45, 42 et 40 points sont attribués au quatre premiers de chaque manche qualificative, puis 39, 38, 37, etc. Les 16 premiers à l'issue des quatre manches marquent de 16 à 1 point intermédiaire (PI) au championnat, les 12 premiers passent en demi-finale (rapportant de 6 à 1 point) et les trois premiers de chaque demi-finale en finale (rapportant 8, 5, 4, 3, 2 et 1 point).

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Estering
Circuit Estering
Type d'article Résumé de course
Tags peugeot-hansen, q1, q2, world rx allemagne