Un voire deux titres décernés dès ce week-end ?

L'équipe PSRX Volkswagen Sweden de Petter Solberg est en lice pour gagner le titre mondial en Word RX à Riga, et Johan Kristoffersson, le mieux placé de ses pilotes, a lui aussi une chance mathématique d'y parvenir.

Du côté des pilotes, depuis un certain temps déjà, la question n'est plus vraiment de savoir si Kristoffersson succédera à Petter Solberg (deux fois titré) et à Mattias Ekström au palmarès du Championnat du monde de Rallycross, mais quand. Avec cinq finales remportées cette saison dont les quatre dernières, il a souvent semblé tout simplement imbattable et, après avoir terminé troisième du championnat en 2015 puis deuxième l'année dernière, il s'apprête à gravir une marche supplémentaire – la dernière, la bonne.

Avec 46 points d'avance sur Solberg avant d'aborder l'antépénultième rendez-vous de la saison, à Riga, les chances de Kristoffersson d'être sacré ce week-end paraissent cependant relativement minces. En effet, il lui faudrait pour cela inscrire 17 unités de plus que son équipier et "patron" sur l'ensemble des deux jours, ce qui n'est pas très courant en rallycross entre deux concurrents de ce calibre – sachant que des points sont distribués au fil du week-end, après les manches qualificatives puis les demi-finales et la finale.

Concrètement, si la différence entre ces deux-là a été de dix points en Norvège, 14 en Suède et 11 tout récemment à Lohéac – soit les trois plus gros écarts sur trois des quatre dernières manches, il est vrai –, elle n'est que d'un peu moins de cinq en moyenne sur l'ensemble de la saison.

"Nous n'avons encore rien gagné", s'efforce d'ailleurs de tempérer Kristoffersson. "Je réfléchis seulement course par course. Ce week-end, je prendrai les choses un palier à la fois. D'abord, il sera important de se tenir à l'écart des ennuis. C'est plus important à Riga que sur tout autre circuit de rallycross, car les rails de sécurité sont plus proches de la piste que nulle part ailleurs."

"Cependant, je mentirais en vous disant que le titre [dès ce week-end] ne m'a pas traversé l'esprit. Mais je dois mettre toute pensée le concernant dans un coin de mon esprit pour penser à Petter et à l'équipe."

Priorité à l'équipe

Le titre par équipes, justement, a toujours été décrit par Solberg comme étant l'objectif principal, pour la première année d'une collaboration avec Volkswagen Motorsport qui, étant donné l'ampleur des moyens engagés, a rendu sa petite entreprise bien moins indépendante et fait tousser une partie du paddock. Avec 112 points d'avance sur Peugeot-Hansen, il suffit à PSRX Volkswagen Sweden de maintenir précisément cet écart pour s'assurer du titre. Or, elle n'a été battue qu'une seule fois cette saison par la structure franco-suédoise sur l'ensemble d'un week-end, en Belgique, et d'un seul petit point. Autant dire que là encore, le suspense est en réalité inexistant et que l'équipe a même plus de chances de coiffer la couronne ce week-end que le mieux placé de ses pilotes.

"C'est pourquoi nous sommes dans cette compétition", dit Solberg en parlant des titres. "Je dis toujours qu'on ferait aussi bien de raccrocher son casque si on se satisfait d'une deuxième place. Cette fois, cependant, je serais content avec la deuxième place – du moment que Johan est devant moi !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Riga
Circuit Bikernieki Circuit
Pilotes Petter Solberg , Johan Kristoffersson
Type d'article Preview
Tags peugeot-hansen, psrx volkswagen sweden, world rx