Yann Le Jossec, pilote "usine" Olsbergs... par surprise

L'ancien troisième de l'Opération Rallye Jeunes il y a 21 ans, derrière un certain Sébastien Loeb, fait ses grands débuts en Championnat du monde de Rallycross ce week-end, au sein de l'équipe Olsbergs MSE.

Yann Le Jossec, pilote "usine" Olsbergs... par surprise
Yann le Jossec, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE
Niclas Grönholm, Olsbergs MSE

Davantage habitué aux rallyes, Yann Le Jossec dispute cette année un programme partiel en Championnat de France de Rallycross au volant d'une Peugeot 207. Cette voiture n'étant en revanche plus disponible pour la manche nationale du World RX, ce week-end à Lohéac, il est parvenu avec ses partenaires à réunir un budget pour louer une Ford Fiesta de l'équipe Olsbergs MSE, une référence de la discipline.

À cette occasion, Le Jossec pensait et devait initialement courir sur une troisième voiture de la structure suédoise, qui avait déjà aligné cette année François Duval en Belgique et Guy Wilks à Lydden Hill, chacun lors de sa manche nationale, en plus de ses pilotes habituels. Des engagements uniques sur le même modèle que celui prévu pour Le Jossec.

Pour s'engager dans ces conditions, celui-ci a dû débourser la modique somme de 30'000 euros, faisant appel à ses sponsors habituels... mais pas seulement.

Il a fallu complémenter l’apport des habituels sponsors comme Centrakor et Hespéride. J’ai même sollicité mes clients, ce que je m’étais interdit...”, expliquait cette semaine au journal Le Télégramme ce dirigeant d'une école de pilotage située à Messac, en Ille et Vilaine. “Il y a eu un bel élan et le budget a vite été réuni.”

Sauf que Kevin Eriksson, un des deux jeunes titulaires de l'équipe Olsbergs, et cette dernière ont finalement décidé de privilégier la défense du titre conquis en 2015 dans le Championnat Nordic RX de Scandinavie, en disputant la manche prévue en Suède ce même premier week-end de septembre.

La pression est là

Quelle ne fut donc pas la surprise du débutant de 45 ans d'apprendre, peu de temps avant la publication définitive de la liste des engagés, qu'il serait finalement engagé comme pilote officiel de l'équipe Championne du monde en 2014, aux côté de Niclas Grönholm, sur une auto habilitée à marquer des points au championnat équipes.

Je ne sais pas si ça change les choses, mais je suis désormais dans une voiture usine, avec mécaniciens et ingénieurs concentrés uniquement sur deux voitures : c’est une photo de départ idéale !”, disait-il encore au Télégramme. “Mais j’ai aussi la pression : le contrat stipule désormais 30'000 euros plus la casse... Autant je sais ce dont je suis capable en rallyes, là, le Rallycross, c’est très atypique.”

partages
commentaires
Vidéo - Décryptage d'une séance d'essais avec Loeb et Peugeot

Article précédent

Vidéo - Décryptage d'une séance d'essais avec Loeb et Peugeot

Article suivant

Vidéo - Interview exclusive de Sébastien Loeb

Vidéo - Interview exclusive de Sébastien Loeb
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement France
Lieu Loheac
Auteur Jean-Philippe Vennin