Le WRC pourrait avoir 12 engagés en Rally1 en 2022

Le WRC pourrait avoir 12 voitures engagées en Rally1 dans certaines épreuves en 2022 selon Yves Matton, directeur Rallye de la FIA.

Le WRC pourrait avoir 12 engagés en Rally1 en 2022

Le WRC va lancer son règlement sportif Rally1 l'an prochain, qui va marquer le début de l'ère hybride dans le Championnat du monde. Les modèles développés par Toyota, Hyundai et Ford M-Sport seront dotés d'un système hybride de 100 kW et ces voitures plus rapides bénéficieront d'une cellule de survie renforcée afin de mieux protéger le pilote et son copilote.

Cette année, dix équipages sont régulièrement alignés par les trois équipes engagées dans la catégorie principale mais Yves Matton pense que le plateau pourrait s'étendre à douze engagés en 2022, et peut-être plus dans la deuxième moitié de la saison. Toyota et Hyundai devraient conserver quatre voitures tandis que M-Sport envisage de passer de deux à trois modèles.

"Selon mes informations, je crois vraiment que nous pourrions avoir 12 voitures en cours d'année, mais pas pour le Monte-Carlo [qui ouvrira la saison]", a déclaré le directeur Rallye de la FIA à Motorsport.com. "[Ce sont] les informations que j'ai des différents constructeurs et en voyant l'intérêt de certains pilotes. Je ne sais pas quand, mais ça ne serait pas au Monte-Carlo, ça serait peut-être plus dans la deuxième moitié de l'année."

"Je pense que nous allons commencer [la saison] avec une dizaine de voitures mais ça pourrait monter à 12 et peut-être à plus dans les derniers rallyes de l'année."

Lire aussi :

Afin d'inciter les équipes à augmenter leur nombre de voitures au départ des rallyes, Matton évoque la possibilité de permettre à ce quatrième modèle d'inscrire des points au championnat des constructeurs, à condition qu'il soit confié à un jeune pilote.

"Je reste convaincu que l'idée de promouvoir une quatrième voiture pour le championnat des constructeurs pourrait être bonne, mais pas avec une obligation, plus sous la forme de bonus s'ils engagent une voiture de plus, peut-être pour des débutants ou des pilotes sans grande expérience de ce genre de voiture."

Des équipes indépendantes pourraient également aider à gonfler le plateau : "C'est sûr qu'en début d'année, seuls les constructeurs engageront les voitures, mais d'après mes informations, certains privés ont exprimé leur intérêt pour le Rally1".

Le développement des trois modèles hybrides suit son cours avant leurs grands débuts en compétition au Rallye Monte-Carlo, du 21 au 23 juin 2022. Toyota a organisé des essais avec sa Yaris ce mois-ci alors que M-Sport a évalué sa toute nouvelle Ford Puma sur terre en Finlande, avant un test sur asphalte prévu en France cette semaine.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Le Rallye du Japon toujours au programme mais le WRC reste vigilant

Article précédent

Le Rallye du Japon toujours au programme mais le WRC reste vigilant

Article suivant

Teemu Suninen quitte M-Sport avec effet immédiat

Teemu Suninen quitte M-Sport avec effet immédiat
Charger les commentaires