Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Une accumulation d'incidents à mené à la perte d'Ogier

Sébastien Ogier a détaillé les conditions dans lesquelles il a perdu toute chance, samedi, de jouer la victoire sur le Rallye de l'Acropole.

Leader du Rallye de l'Acropole après l'abandon de Thierry Neuville samedi après-midi, Sébastien Ogier a lui aussi perdu toute chance de victoire quelques heures plus tard. Le pilote Toyota était à la lutte avec son coéquipier Kalle Rovanperä mais a laissé filer près de quatre minutes dans l'ES12, la dernière de la journée, quand il a tenté de ramener sa GR Yaris passablement endommagée à l'arrivée. Il a expliqué qu'une série d'incidents était à l'origine de ses déboires, avec notamment deux crevaisons à l'arrière puis une défaillance de sa suspension arrière gauche. 

"L'après-midi a été assez mouvementé", résumait Sébastien Ogier samedi soir au parc d'assistance. "Je crois que ça a commencé dans le même virage que celui où Thierry a eu son problème, car j'ai aussi eu un impact. C'était assez dur d'éviter ce trou. Mon triangle avant droit était aussi un peu endommagé, mais ça restait conduisible et j'ai réussi à le réparer, tout en parvenant à conserver un bon rythme dans cette spéciale et dans la suivante."

"Ensuite, quand je suis reparti du regroupement, je n'avais plus d'hybride. Je savais que j'allais perdre un peu de temps sans l'hybride, mais ça n'a pas été notre plus gros problème. Après quelques kilomètres, on a commencé à avoir une crevaison à l'arrière, puis une seconde. On avait donc une double crevaison à l'arrière et j'ai décidé de continuer doucement. Malheureusement, à la sortie d'une épingle, j'ai entendu un bruit à l'arrière et mon pivot a cassé. Dans ces cas-là, c'est très dur de ramener la voiture mais j'ai tenté tout ce que j'ai pu. On a réussi à faire quelques kilomètres mais avec 12 km encore à parcourir, ça commençait à ne plus être raisonnable de continuer car on perdait beaucoup de pièces."

Engagé dans une saison à temps partiel, Sébastien Ogier n'a pas caché sa déception de voir lui échapper ainsi ses chances de victoire. Il reprendra néanmoins la route dimanche en neuvième position au classement général, puisqu'une pénalité s'est finalement appliquée lorsqu'il a abandonné dans le routier. 

"C'est toujours difficile à accepter, c'est toujours frustrant", ajoute-t-il. "Curieusement, depuis que je ne fais plus toute la saison, la chance semble être un peu partie, c'est peut-être le prix à payer. Ce n'est jamais agréable mais il y a encore deux voitures [Toyota] sur le podium et Kalle faisait de toute manière un excellent boulot, donc on ne peut pas dire qu'il ait volé la victoire. Il était premier sur la route hier et il a fait tout ce qu'il a pu. J'aurais évidemment aimé me battre contre lui jusqu'au bout."

Greece Rallye de l'Acropole - Classement après l'ES12

  Pilote Équipe Temps/Écart
1 Finland K. Rovanperä Toyota 2h29'40"5
2 Spain D. Sordo Hyundai +2'04"4
3 United Kingdom E. Evans Toyota +2'09"4
4 Estonia O. Tänak M-Sport Ford +4'49"7
5 Finland E. Lappi Hyundai +6'16"2
6 Japan T. Katsuta Toyota +7'02"2
7 Norway A. Mikkelsen Skoda (WRC2) +8'51"1
8 United Kingdom G. Greensmith Skoda (WRC2) +8'51"5
9 France S. Ogier Toyota +9'47"6
10 France Y. Rossel Citroën (WRC2) +9'56"3

Propos recueillis par Tom Howard

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Ogier dans les ennuis, Rovanperä seul en tête !
Article suivant Neuville considère que son abandon met fin à ses espoirs de titre

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse