Ogier se félicite d'une "très belle opération"

Le quadruple Champion du monde en titre a fait la bonne affaire du week-end en Allemagne, en terminant troisième et creusant de nouveau un écart assez important sur Thierry Neuville.

Ogier se félicite d'une "très belle opération"
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Podium : les troisièmes Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport

Désormais fort d'une avance de 17 points sur son rival de chez Hyundai, qui avait égalé son total en Finlande et le devançait même grâce à ses trois victoires cette année contre deux, Sébastien Ogier se sort finalement bien d'un rallye dont il a toutefois indiqué qu'il attendait davantage.

"Il y a toujours une pointe de déception quand on ne gagne pas", a dit le pilote M-Sport. "C'est d'autant plus vrai que, pour notre retour sur asphalte, notre objectif était de nous battre pour la victoire. Mais on se devait aussi d'être vigilants en pensant au championnat et, de ce point de vue, le bilan est positif."

Dans les conditions difficiles du premier jour, avec des routes encore humides le matin puis carrément mouillées quand la pluie s'est remise à tomber pour la deuxième boucle, Ogier a limité les dégâts jusqu'à la dernière (longue) super spéciale du jour, avant laquelle il occupait la troisième place et devançait de 18 secondes Thierry Neuville, qui avait commis une petite erreur le matin. Mais après une petite faute de sa part également, les deux hommes se retrouvaient dans un mouchoir de poche vendredi soir.

"Le début de rallye, qui s'est passé dans des conditions très délicates, a été assez difficile à négocier pour nous", a expliqué Ogier. "À cause d'un souci extérieur à l'équipe, il ne nous a pas été possible de disposer des réglages de boîte et de différentiel validés en essais. M-Sport a fait le maximum pour nous aider à trouver le meilleur compromis face à ce problème, pour autant il nous a fallu composer avec une solution qui n'était pas optimale, et en particulier dans les conditions glissantes et piégeuses du premier jour."

"À cela s'est ajouté le fait que, face au mauvais temps de vendredi après-midi, on n'a pas osé chausser les pneus pluie. Nous manquons d'expérience avec cette gomme et cela aurait donc été un pari risqué pour nous, or il s'est avéré par la suite que cela aurait été le bon choix. Dans ces circonstances, on a réussi à limiter la casse toute la journée et, au final, le seul vrai regret c'est notre tête-à-queue dans la dernière spéciale du jour. Il nous a coûté une vingtaine de secondes qui se ressentent au classement final."

Pas de tout repos

L'abandon de Neuville, qui a cassé une suspension de sa Huyndai dans une corde dès la première spéciale du samedi, a donné au triple vainqueur du Rallye d'Allemagne une solide troisième place non loin d'Andreas Mikkelsen, mais, à l'entendre, ne lui a pas vraiment simplifié la tâche. "C'était difficile et mentalement assez étrange quand j'ai vu que Thierry était arrêté", assure-t-il, lui qui n'a pas voulu prendre trop de risques pour revenir sur le pilote Citroën.

"On a continué à rouler sur un gros rythme même si l'écart était assez important avec Ott [Tänak, son équipier vainqueur du rallye], qui n'a laissé aucune porte ouverte en réalisant un sans-faute et une course régulière. On a tout fait pour conforter notre place sur le podium tout en visant des points dans la Power Stage, ce qu'on a réussi à obtenir [deux, ndlr]. Le week-end n'a pas été de tout repos, et pourtant on reprend la tête du championnat avec 17 points d'avance. C'est donc une très belle opération."

partages
commentaires
Tänak : Mon choix de pneus a été décisif
Article précédent

Tänak : Mon choix de pneus a été décisif

Article suivant

Mikkelsen : "J'étais sûr de n'avoir aucune chance"

Mikkelsen : "J'étais sûr de n'avoir aucune chance"
Charger les commentaires