ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance

Vainqueur du Rallye d'Australie, le pilote Hyundai s'est maintenu en tête de l'édition 2017 à l'issue de la première étape qui s'est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi, heure de Paris.

ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance

Après s'être adjugé le meilleur temps des trois spéciales constituant la première boucle, qu'il avait terminée avec 17"9 d'avance sur Kris Meeke et sa Citroën, Andreas Mikkelsen a encore remporté les seconds passages dans les spéciales de Pilbara (ES4) et de Sherwood (ES6) dans l'après-midi aux Antipodes pour porter son avance à 20"1 non plus sur le Britannique mais sur son propre équipier Thierry Neuville après les deux super spéciales de Destination New South Wales (ES7 et ES8), toutes deux remportées par le Belge. 

"Cela a vraiment été incroyable aujourd'hui et j'apprécie beaucoup mon troisième rallye chez Hyundai", a déclaré Mikkelsen, qui bénéficiait toujours d'une neuvième position avantageuse sur la route et a concédé un unique scratch avant les super spéciales à Neuville, pour un petit dixième de seconde, dans l'ES5 d'Eastbank. "Avec cette voiture et ces routes, je peux faire exactement ce que je veux."

Neuville a dépassé l'autre C3 WRC de Craig Breen à l'issue de l'ES5 pour la troisième place, revenant à 2"7 de Meeke et réduisant encore l'écart d'une demi-seconde après la dernière vraie spéciale du jour puis prenant l'avantage pour 0"7 après les deux super spéciales. Mais l'ordre de départ de la deuxième étape ayant été fixé après l'ES6, il ne bénéficiera pas samedi de cette position gagnée.

Avec une C3 à l'aérodynamique un peu dégradée car privée de la lame avant et du diffuseur arrière suite à quelques erreurs, Breen a ensuite perdu une autre place au profit de Jari-Matti Latvala (auteur auparavant d'une nouvelle petite erreur au début de l'ES4) à l'arrivée de l'ES6, mais les écarts restent faibles à ce niveau du classement.

Le pari des pilotes Hyundai de ne monter que des pneus tendres cet après-midi a payé pour Hayden Paddon, mais dans un premier temps seulement. En effet, il a gagné deux positions grâce à un quatrième temps dans l'ES5 pour prendre la cinquième aux dépens de Latvala et d'Ott Tänak, avant de les reperdre dans la suivante pour se retrouver septième derrière l'Estonien dont la Ford était toujours privée de son diffuseur et désormais de son pare-choc arrière.

Lefebvre talonne Ogier

Sur les deux autres Fiesta M-Sport, Sébastien Ogier, pénalisé par sa position d'ouvreur, et Elfyn Evans, pour qui ce rallye est une autre paire de manche avec ses pneus Dmack que celui de Grande-Bretagne il y a trois semaines, encadrent toujours Stéphane Lefebvre.

Comme Ogier qui a commencé par un bon deuxième temps dans l'ES4 mais subi de nouvelles défaillances intermittentes de ses palettes de changement de rapport, le pilote de la troisième Citroën a connu une seconde boucle au scénario proche de celui du matin puisqu'il a crevé dans la première spéciale. 

Tous trois complètent le top 10 devant la Toyota d'Esapekka Lappi, qui a perdu du temps le matin en raison d'un tête-à-queue et d'une panne de direction assistée, et la Ford Fiesta R5 du tout jeune espoir finlandais Kalle Rovanperä.

Le deuxième étape, comprenant elle aussi six spéciales et deux autres passages dans la même super spéciale pour finir, débutera vendredi soir à 21h18, heure de Paris.

Classement après ES8/21

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæeger

Hyundai

RC1 57:51;9
2

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

 
RC1 

20.1

20.1

 
3

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1

20.8

0.7

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1 

29.9

9.1 

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1 

30.8

0.9 

6

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport

RC1

33.0

2.2

7

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai

RC1

38.2

5.2

8

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

47.9

9.7

9

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

Citroën

RC1

57.3

9.4

10

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

1:13.8

16.5

Le classement complet sera à retrouver ici.

partages
commentaires
ES1 à 3 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën
Article précédent

ES1 à 3 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën

Article suivant

Une petite erreur assez coûteuse pour Meeke

Une petite erreur assez coûteuse pour Meeke
Charger les commentaires