ES1 à 3 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën

Le pilote Hyundai occupe la tête du classement général au terme de la première boucle de l'étape d'ouverture du Rallye d'Australie, dernière manche de la saison 2017, après en avoir remporté les trois spéciales.

ES1 à 3 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën

Désormais au volant d'une i20 WRC depuis la Catalogne, Andreas Mikkelsen a entamé le Rallye d'Australie à la place à laquelle il avait terminé l'édition 2016 au volant d'une Volkswagen – la première – en s'adjugeant les trois premières spéciales dans la soirée de jeudi, heure de Paris. Il précède de 16"6 et 17"7 les deux Citroën C3 WRC de Kris Meeke et de Craig Breen.

"Cela a été une bonne matinée et la voiture se comporte juste comme je veux", a déclaré le Norvégien, qui bénéficie aussi d'une bonne position de départ en s'élançant le neuvième dans les spéciales. "J'ai beaucoup trop levé le pied de l'accélérateur dans celle-ci [ES3], donc il faudra changer ça pour le deuxième passage."

Après avoir signé deux fois le deuxième chrono, Kris Meeke, qui pointait à 3"0 du leader, semblait devoir faire au moins aussi bien dans l'ES3 mais il est parti à la faute dans un fossé et des buissons, devant faire marche arrière pour repartir et perdant une dizaine de secondes. Breen, troisième de la spéciale à 6"8 de Mikkelsen (et à 0"5 de leur équipier Stéphane Lefebvre qui avait perdu une quinzaine de secondes sur une crevaison dans l'ES1), est donc revenu à 1"1 de son chef de file au sein de l'équipe Citroën.

Vient ensuite un trio composé de Thierry Neuville (à 20"7 de son équipier Mikkelsen), Ott Tänak et Jari-Matti Latvala qui se tiennent en quatre dixièmes de secondes. Les deux derniers ont pour point commun d'avoir perdu un diffuseur dans l'ES1 – à l'arrière pour le pilote de la Ford et à l'avant pour celui de la Toyota qui a commis une petite erreur dès le premier virage.

D'abord peu en confiance avec sa Fiesta, l'Estonien, qui tente ce week-end de reprendre la deuxième place du championnat à Neuville, a changé ses réglages dans un sens pour l'ES2 puis dans l'autre pour l'ES3 dans laquelle ceux-ci lui ont enfin convenu avec beaucoup plus de grip sur l'arrière.

Ogier en balayeur

Après avoir très bien limité les dégâts dans l'ES1 en signant le troisième temps alors qu'il ouvre la route pour cette première étape, Sébastien Ogier a souffert par la suite du balayage, expliquant à l'arrivée de l'ES3 que c'était comme "rouler sur une plage". Il a également dû parcourir l'ES2 en passant manuellement les rapports, un souci qui a pu être résolu par la suite. Huitième derrière Hayden Paddon et sa Hyundai (qui n'est qu'à 0"9 de Latvala), le désormais quintuple Champion du monde est huitième à déjà 28”8 de Mikkelsen, devant Lefebvre et Elfyn Evans qui a peiné à trouver du grip.

Esapekka Lappi a perdu plus d'une minute dans l'ES2 sur un tête-à-queue doublé d'une panne de direction assistée, puis une autre dans l'ES3 pour se retrouver 11e et dernier des pilotes d'une World Rally Car à 45 secondes du Gallois de M-Sport.

La seconde boucle des trois mêmes spéciales débutera à 2h37, heure de Paris, et cette première étape se terminera par deux super spéciales aux alentours de 7h, ce vendredi matin.

Classement après ES3/21

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæeger

Hyundai

RC1 28:04.6
2

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1

16.6

16.6

3

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

17.7

1.1

4

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

20.7

3.0

5

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport

RC1

20.9

0.2

6

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

21.1

0.2

7

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai

RC1

22.0

0.9

8

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

28.8

6.8

9

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

Citroën

RC1

33.9

5.1

10

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

43.4

9.5

Le classement complet sera à retrouver ici.

partages
commentaires
Les horaires du Rallye d'Australie en heure de Paris
Article précédent

Les horaires du Rallye d'Australie en heure de Paris

Article suivant

ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance

ES4 à 8 - Mikkelsen augmente légèrement son avance
Charger les commentaires