ES17 à 19 - La pluie resserre les positions en tête

La dernière étape du Rallye d'Australie est marquée par de grosses averses qui ont favorisé une réduction des écarts entre les trois premiers avant la Power Stage qui aura lieu à 3h18, l'avant-dernière spéciale ayant été annulée.

La pluie, qui a commencé à tomber après le passage des premiers sur la route dès l'ES17 de Pilbara Reverse, a fait de même, mais dans des proportions bien plus importantes, dans la longue spéciale de Bucca (ES18) qui représentait à elle seule la moitié du kilométrage de cette dernière étape avec ses 32 kilomètres – à parcourir une seule fois.

Ott Tänak, Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville, respectivement troisième, deuxième et premier du classement général et qui s'élançaient dans cet ordre, ont chacun perdu plus de temps que celui qui le précédait sur la route et qu'il devançait au général.

Le Belge de Hyundai a ainsi vu son avance réduite de 19"0 à 9"9 sur le Finlandais de Toyota et de 42"7 à 21"3 sur l'Estonien de M-Sport en une ES, et assuré qu'il ne pourrait en faire plus dans des conditions que Kris Meeke, reparti en Rally2 sur sa Citroën (tout comme Andreas Mikkelsen chez Hyundai) a décrites comme “horribles, absolument horribles. C'est l'enfer, comme rouler sur de la glace tout près des arbres”.

La troisième et dernière spéciale de la première boucle avant un passage par le parc d'assistance, celle de Wedding Bells (ES19) a été plus calme et Neuville, meilleur temps, y a repoussé Latvala à 14"7 et Tänak à 26"0, ces deux-là séparés d'un petit dixième au profit du dernier cité.

Désastre pour Citroën

Ce début de la dernière matinée du championnat a été désastreux pour Citroën et ses deux jeunes pilotes : Stéphane Lefebvre, septième du général, a heurté un arbre assez violemment et s'est traîné jusqu'à l'arrivée de la première spéciale pour abandonner avec d'importants dégâts sur la suspension arrière gauche de sa C3 WRC. Puis Craig Breen a effectué un tonneau éliminatoire dans la seconde alors qu'il était cinquième du général – l'Irlandais et son copilote Scott Martin sont indemnes.

Du côté de M-Sport, Sébastien Ogier a rencontré de nouveaux problèmes de sélection des rapports sur sa Ford Fiesta WRC (et a encaissé une minute de pénalité pour un pointage en avance "dans la panique"), lesquels se sont cette fois manifestés également sur la voiture d'Elfyn Evans dans l'ES18 après qu'il a remporté la précédente.

Cette ES18 est pour sa part tombée dans l'escarcelle de Hayden Paddon, désormais quatrième du général à 59"5 de Tänak et devant Ogier, Evans, Esapekka Lappi et Meeke. L'amateur grec Jordan Serderidis (DS3 WRC), et Kalle Rovanperä (Ford Fiesta R5) complètent désormais le top 10 devant Mikkelsen.

Après l'annulation en raison de la pluie du second passage dans Pilbara Reverse (ES20), qui devait débuter à 1h46, heure de Paris, seule reste à disputer la Power Stage de Wedding Bells à partir de 3h18.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Type d'article Résumé de spéciale
Tags es17 à 19, troisième étape, wrc australie