Les WRC auront des boosts hybrides en 2022

Les voitures du Championnat du monde des Rallyes utiliseront la puissance hybride pour bénéficier d'un boost lors des spéciales, ainsi que pour circuler dans les villages, les villes et vers les parcs d'assistance en 2022.

Les WRC auront des boosts hybrides en 2022

Les discussions originelles sur l'hybride se sont concentrées sur le fait d'assurer que les voitures de rallye utilisent la puissance électrique pour les zones de liaison et autour des parcs d'assistance. Désormais, cependant, la FIA a confirmé que l'e-moteur hybride de 100 kw pourra être utilisé, via des stratégies logicielles et matérielles sous contrôle de l'instance dirigeante, pour apporter un boost au moteur à combustion interne de 380 chevaux. Ce sont malgré tout les équipes et les pilotes qui décideront quand et où déployer la puissance lors des spéciales.

Le directeur technique de Toyota, Tom Fowler, explique : "Ce que l'on peut faire avec la voiture est contrôlé par l'équipe, mais les moyens de ce contrôle sont fournis par la FIA pendant les trois premières années. Après cela, il y a la possibilité d'ouvrir le logiciel à un ensemble de règlements permettant aux équipes de définir leur propre façon de décider quand et comment gérer le boost."

Lire aussi :

Malgré l'espoir de voir le dernier Conseil Mondial du Sport Automobile ratifier les règles 2022, les ultimes détails sur la réglementation ne seront pas actés d'ici le premier trimestre 2020. Cela occasionne une certaine frustration chez les écuries, enclines à débuter dès que possible le développement de leurs voitures pour la prochaine génération. Ainsi, une source haut placée au sein d'une structure a déclaré : "Nous faisons ce que nous pouvons, nous regardons ce que l'on peut faire entrer ça et là, mais nous parlons de choses dont le concept est très basique. Si vous me demandez si nous avons été capables d'avancer depuis le Conseil Mondial, je dirais que pas vraiment. Et il le faut."

En tout cas, le directeur du rallye à la FIA, Yves Matton, a déclaré que la combinaison entre l'hybride et l'autorisation pour les constructeurs d'inscrire des prototypes au châssis tubulaire dérivés de voitures de production ouvrirait le WRC un plus grand nombre de fabricants de voitures. "C'est un changement de philosophie qui ouvre quelques portes pour l'avenir car cela veut dire que 50% des constructeurs qui ne pouvaient pas rejoindre le championnat si nous conservions la réglementation actuelle peuvent désormais le faire."

"Une chose est d'une importance cruciale, c'est que nous souhaitons maintenir le niveau de performance des voitures actuelles et l'excitation que ces véhicules procurent aux fans. Nous voulons que les voitures aient le même genre de bruit et d'attrait esthétique qu'aujourd'hui, mais il faut garder le lien avec les voitures de route qu'ils peuvent acheter dans les concessions."

La FIA a également confirmé que les WRC de 2022 seront équipées d'une structure de sécurité standardisée à l'intérieur des voitures, conséquence d'un travail en cours mené par l'instance dirigeante et les équipes.

partages
commentaires
Pirelli fournisseur de pneus du WRC à partir de 2021

Article précédent

Pirelli fournisseur de pneus du WRC à partir de 2021

Article suivant

Ogier n'a pas demandé à être pilote numéro 1 chez Toyota

Ogier n'a pas demandé à être pilote numéro 1 chez Toyota
Charger les commentaires